octobre 25, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Comprendre la formule l’harmonie dans la diversité pour une Haïti prospère et moderne

3 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comprendre, d’abord, signifie se représenter clairement un objet ou une personne ; saisir les rapports qui existent entre les objets et les êtres et percevoir les causes et les conséquences. Comprendre, c’est « cum » « prehendere », c’est-à-dire « saisir avec ». Comme l’a si bien dit René Descartes, comprendre, c’est embrasser par la pensée. Bref, comprendre, c’est dénombrer, comparer et relier. Ainsi, comment peut-on comprendre, c’est-à-dire embrasser par la pensée la formule l’harmonie dans la diversité pour une Haïti prospère et moderne?

Pour notre gouverne, il est important de rappeler que cette formule constitue la toile de fond de l’organisation Arc-en-Ciel sur Haïti du Révérend Père Jean-Miguel Auguste. C’est le slogan du mouvement. Mais, qu’est-ce que cette formule insinue-t-elle? Que dit-elle dans ce qu’elle dit? Que dit-elle dans ce qu’elle ne dit pas et qu’est-ce qu’elle ne dit pas dans ce qu’elle dit?

Commençons d’abord par le mot prospère. La prospérité implique la bonne santé, la richesse et un heureux développement. En ce sens, un pays prospère est un pays qui non seulement connait un haut niveau de croissance, mais surtout un heureux développement. C’est un pays stable économiquement. C’est un pays où toute la population possède ce que Armatya Sen appelle le strict minimum vital. À cet effet, prôner la prospérité en Haïti consiste à vouloir une Haïti stable économiquement, une Haïti marquée par l’abondance et la richesse.

Quant au mot moderne, il fait couler beaucoup d’encres à telle enseigne que les points de vue se divergent. Ensuite, il n’y a pas une façon homogène d’être moderne et tous les processus de modernisation n’aboutissent forcément pas à un but unique. D’ailleurs, de nos jours, l’on parle de modernités multiples et alternatives. Toutefois, au-delà des divergences qui caractérisent les modernités, Pierre-François Souyri montre qu’il existe une grammaire commune de la modernité. En ce sens, en dépit du fait que les processus de modernisation connaissent des effets différents à des moments différents, tous s’accordent à partir à la quête de l’industrialisation, de l’État-nation, du nationalisme, du progrès, etc. Ainsi, faire l’éloge de la modernité en Haïti traduit une conviction d’aller de l’avant, d’industrialiser le pays, de mettre le pays sur la voie du progrès et de le placer dans l’échiquier politique et économique international.

Enfin, l’expression l’harmonie dans la diversité dit tout. En fait, il s’impose comme une évidence qu’il n’y a pas une volonté de vivre ensemble en Haïti. Nous n’avons pas tous un même sentiment d’appartenance. On dirait que nous n’appartenons pas au même passé et à la même histoire. Ce qui constitue le comble dans tout ça, c’est l’institutionnalisation d’un arpatheid social et économique. Chacun a sa propre Haïti et l’Haïti de chacun est différente. L’harmonie dans la diversité est une invitation à vivre ensemble, à se reconnaître à partir d’un même sentiment d’appartenance, du même passé et de la même histoire. Si pour Ernst Renan, la nation est d’abord caractérisée par la volonté de vivre ensemble, en dépit des différends et dissidents, l’harmonie dans la diversité est la formule par excellence pour faire d’Haïti non pas simplement un espace social composé d’une population, mais une véritable nation. Bref, l’expression l’harmonie dans la diversité pour une Haïti prospère et moderne peut se résumer tout bonnement à la volonté de travailler avec acharnement pour le progrès et le développement d’Haïti. À cet effet, soyons donc un arc-en-ciel dans la vie de chaque haïtien.

Caleb M. B. DORCE

LE 12 SEPTEMBRE 2020

TOUS DROITS RÉSERVÉS

TOUT AU PLURIEL MAGAZINE.

NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES.