octobre 28, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

POUR MIEUX SAISIR ET COMPRERNDRE! LIEN PARENTAL VS LIEN SPIRITUEL.

3 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Partant du savoir que l’homme est un être double, c’est-à-dire qu’il est à la fois animé d’un esprit (chauffeur) et donné une enveloppe corporelle (véhicule), il existe aussi 2 liens, l’un est parental qui rattache sa dimension physique à une famille d’accueil, composée d’un père, d’une mère, de sœurs et frères, etc., mais l’autre est spirituel ou angélique, et caractérise sa nature, son identité, sa bergerie…, au travers de ce qu’il dit ou fait. C’est un fait indéniable, et quiconque, par manque de connaissances (de soi – même) le nie en sera un jour ou l’autre une victime.

L’ange incarné homme ou femme n’a de mère ni de père, ni de frères ni de sœurs que sur terre, et cette parenté ne lie que son aspect physique qui est pourtant une dimension purement décorative, trompeuse, caméléonesque. Alors que l’homme, dans sa chute ou sa dépravation spirituelle, s’y attache, si vrai qu’il passe tout son temps à en prendre soin (bel kay, bèl machin, bèl avyon, elatriye), le corps humain est pourtant néant. D’où la << néance >> de l’humanité et de ses œuvres lorsqu’elle articule toute son existence aux physiques, sinon aux réalités, et oublie la vérité.

La vraie fraternité est spirituelle ; elle n’a jamais été basée sur l’aspect physique, c’est l’errance de l’homme qui le fait croire à de telles sottises, puisque, comme dans une famille d’accueil que comme dans une nation, des anges peuvent s’incarner frères ou sœurs, citoyennes et citoyens, mais n’ont aucun rapport spirituel. D’où la bonté et la méchanceté de, deux frères ou de deux sœurs, l’animosité entre les membres d’une même famille d’accueil, d’une nation, d’une race, etc.

Regardez autour de vous, trouvez – vous la raison qui explique la haine d’un proche, malgré ce que vous avez déjà fait pour lui. Donc, le lien est plutôt spirituel, non physique.

Lorsque Joshua, notre grand frère, fait référence à sa famille spirituelle plutôt qu’à celle dite physique, il voulait par là rejeter la fraternité humaine pour établir un lien spirituel de bergerie basé sur l’action et la parole. Autrement dit, si un ange incarné homme ou femme fait du bien, donc respecte les 10 grands principes universels de l’humanité, il est par conséquent son frère ou sa sœur. Le lien parental n’a jamais été solide ; l’intérêt le grignotte d’une génération à l’autre : << Frè touye frè pou lajan, sè manje sè pou gason, pou lajan, pa jalouzi, elatriye. >> Tèt chaje !

Le monde s’égare de la véritable connaissance ; la science athée l’a trompé. La famille d’accueil et l’État échouent piteusement, quant à leur idéal terrestre, à la raison de leur création. C’est donc l’un des effets, les projectiles qui désincarnent !

Mwen konprann profondè pawòl sa konnye a, epi m’ap di tankou Gran Frè – Bèje m’ nan, Joshua : << Frè m’, sè m’, se nanm ki fè volonte Papa YAH ! >>

Haiti : le soleil des nations
Capitale politique et spirituelle du monde.

ÉCRIT PAR
Evintz BRILLANT

LE 18 SEPTEMBRE 2020

TOUS DROITS RÉSERVÉS

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE.

NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES.