octobre 27, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

« La Jeunesse et les intellectuels »

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Si les intellectuels sont un indicateur particulier des sociétés en cours de modernisation, la jeunesse en est un autre. Les premiers peuvent désirer l’égalité, mais elle les menace d’anéantissement. La jeunesse veut l’égalité, comme un droit, comme une manière de parvenir à l’âge de l’adulte.Les deux groupes sont insatisfaits et l’un peut exprimer les oppositions de l’autre.

Un processus modernisant dépend essentiellement de la jeunesse dont les membres adoptent ordinairement avec enthousiasme des rôles modernes. Ils ont au moins à << désapprendre >> ce qu’était.

La modernisation est donc un processus qui s’étend à la jeunesse du monde entier sans considération de nationalité. Les mouvements de jeunes vont probablement tisser un réseau de liens fraternels à travers de nombreux pays, à l’instar des intellectuels qui se reconnaissent au-delà des frontières politiques.

Les rassemblements de jeunes sont aussi caractéristiques de la vie moderne que les écoles et les usines. Les jeunes des pays en cours de modernisation sont profondément politisés, ce qu’est une preuve de maturité .

Le rythme de ce processus universel au sein de la jeunesse est particulier ; il dépend, dans une large mesure, du style de politique adopté et de la forme que revêt l’autorité d’un pays. Cependant, la jeunesse n’est pas un groupe indifférencié.Certains rempliront des rôles dans la communauté moderne à un niveau supérieur. D’autres peuvent tomber en chemin et rejoindre le groupe de jeunes mécontents agressifs. D’autres encore peuvent être cadres dans une communauté qui souscrit aveuglément à toute ligne officielle .

En vérité, une fois la première phase politique d’une révolution modernisante achevée, les générations de jeunes qui vont suivre se dintingueront par leur esprit de clocher. Ils seront davantage liés au partis de cadres locaux plutôt qu’à un monde plus vaste. Ils seront plus provinciaux que les intellectuels, laissant ces derniers isolés, parfois trompés ,anachroniques et, de ce fait, incapables de servir le processus qu’ils ont eux-mêmes contribué à créer.

Une séparation entre jeunes et intellectuels donnera naissance à un processus de modernisation technicienne et à la menace de voir décliner les perspectives les moins désuètes de la société. Il est indéniable que si la culture des jeunes devient étriquée ou limitée, ou se détourne des grands courants intellectuels, cela dépend directement du degré d’aliénation mutuelle des jeunes et des intellectuels.

ECRIT PAR
NOEL SAINT ALEX (Nèg
Limyè a)
Tels :+50938890975

LE 22 SEPTEMBRE 2020

TOUS DROITS RÈSERVES

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE.

NOUS SOMMES VOSYEUX ET VOS OREILLES…