octobre 19, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Salaire, avantages et privilèges d’un conseiller électoral

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Publié Le 24 Septembre 2020
par
LA REDACTION DE LTP.
VIA Le nouveliste

Un conseiller électoral est très bien entretenu par le Trésor public. Il a des frais mensuels pour couvrir presque toutes ses dépenses et dispose tous les mois de 600 000 gourdes, rien que pour le fonctionnement de son cabinet personnel. D’anciens conseillers électoraux du Conseil électoral provisoire présidé par Léopold Berlanger ont accepté d’en parler au Nouvelliste sous couvert de l’anonymat.

Ils sont neuf conseillers électoraux nommés par arrêté présidentiel. Un peu plus tard, ils sont habituellement appuyés par un directeur exécutif. Chaque conseiller a droit à beaucoup de privilèges et d’avantages.

D’entrée de jeu, chaque conseiller électoral perçoit un salaire mensuel brut de 240 000 gourdes avant le prélèvement d’usage des taxes et autres redevances. « Pour une deuxième résidence, nous avions reçu des frais de 160 000,00 gourdes chaque mois », a confié au Nouvelliste un ancien conseiller électoral.

Ensuite, les conseillers électoraux disposent de frais de fonction qui représentent un tiers de leur salaire brut, soit 80 000 gourdes. « Nous avions droit aussi à une prime de risque mensuelle de 45 000 gourdes», a indiqué notre contact.

Il y a aussi pour chaque conseiller électoral un montant qui leur permet de s’approvisionner en carburant, soit 35 000 gourdes par mois. Un montant de 25 000 gourdes leur est octroyé pour les frais de communication. « Mais il n’y a pas de carte de téléphone depuis environ deux ans », a précisé l’ancien conseiller électoral qui vient de passer plusieurs années en poste sans organiser d’élections.

S’agissant du per diem, pour ses déplacements à l’intérieur du pays, le conseiller électoral dispose de 15 000 gourdes par nuit. À l’extérieur du pays, il reçoit 400 dollars américains par nuit pour l’Amérique et entre 450 et 500 dollars par nuit pour l’Europe. «

Tous les frais sont mensuels et le fisc soustrait une partie à la source pour payer les taxes.

Les frais de déplacement ne sont donnés que lors des missions pour le nombre de nuits passées hors de la capitale. Exemple, « s’il y a une mission du lundi au vendredi, on rentre vendredi. On paie les nuits de lundi, mardi, mercredi et jeudi. On donne 4 jours de per diem. Quelle que soit l’heure à laquelle tu rentres, on ne donne pas de per diem pour vendredi », a précisé notre source.

Chaque conseiller dispose d’une enveloppe de 600 000 gourdes pour le fonctionnement de son cabinet privé. « Le conseiller ne peut pas dépenser au-delà de cette enveloppe de 600 000 gourdes par mois », a souligné notre contact.

LE 24. SEPTEMBRE 2020
LA REDACTION DE LTP!!!

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE.

NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES..