octobre 27, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Découverte de la grotte de Cerca-Carvajal notre dame de rang ou Benoît Batraville le 28 novembre 2012

4 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cerca-Carvajal, commune d’Haïti partageant la frontière avec la République Dominicaine,elle se trouve dans le département du centre du pays et elle a Hinche pour chef-lieu et arrondissement d’une distance de trente kilomètres les séparant.Donc,Rang qui peut être parcourue de dix-huit minutes à motocyclette à Cerca-Carvajal se révèle sa section communale et l’on y trouve la Grotte Benoît Batraville ou notre site de Rang.

Cerca-Carvajal s’avère une ville que les services publics lui manque tels: l’accès à l’eau potable,la communication par voie téléphonique,l’assainissement,les soins sanitaires, l’électricité sinon que l’énergie de panneaux solaires qui est utilisée,les routes d’accès sont en mauvais état.Donc,les bidonvilles se développent à grande allure dans les faubourgs.Suivant le recensement par estimation de 2009,elle a une population de 21147 habitants.

Cerca-Carvajal est une commune riche en patrimoines et en ressources naturelles pouvant attirer les touristes comme: ses sites; la grotte à la morne Cède étant récemment découverte,la Roche étempée,le Bassin Zim se trouvant entre Papaye et Demahague,les divers lacs dans les localités de Garrett,de Rang et dans la localité de Reine accolée du marché communal,le Trou Charlemagne à Pincroix,la ville au camp,la Grotte Benoît Batraville à Rang…

À noter que la ,grotte Benoît Batraville fut découverte le 28 Novembre 2012 par le sieur Théodore Dieudonné,elle compte environs deux appartements et 152 chambresCependant ces deux appartements viennent de souterrain jusque sur terre,mais pour arriver au-dessus,il faut passer par le dessous,voilà donc l’esthétique de cette exploration et il se fit accompagner de son fils âgé de dix ans avec 17 bougies allumées successivement l’une après l’autre pour chasser momentanément les ténèbres.

Ensuite,cette grotte de trouve entre les montagnes: Désarmées et Colombiers. Et après la supervision du Dr Faublas,plus d’un ont rapporté que c’est là Benoît Batraville muni de son cire à métaux eut retrouvé refuge en venant du Cap-Haïtien du département du Nord d’Haïti.
Benoît Batraville à pris naissance en 1877 à Mirebalais,il est en outre descendant de Joseph Benoît Batraville qui fut dans l’armée de Jean-Jacques Dessalines,le fondateur et père de la patrie haïtienne.Contre l’occupation américaine,le jeune nationaliste, Benoît Batraville s’opposait,contrairement à son supérieur hiérarchique Charlemagne Péralte,son supérieur, Benoit Batraville est issu d’une famille modeste.

Cependant, de par son lien de parenté avec les « Peralte », il avait accès au milieu le plus élevé des élites dirigeantes. Après des études générales, il devient maître d’écoles.

L’historien haïtien Roger Gaillard lui attribue ces caractéristiques : « de taille et de musculature moyenne, teint rougeâtre, les cheveux lisses, les yeux bruns et paisibles, toujours correct dans l’habillement et la conduite. Il ne fréquente ni la gaguère, ni les salles de jeu, ni les débits de boisson. Il est presque effacé, se fait avec tout le monde, ce qui explique peut-être le surnom affectueux de « Ti-Benoît »

On ne peut attribuer à Benoît Batraville le titre de Houngan, c’est-à dire prêtre du Vaudou, mais on reconnaît qu’il a été un grand adepte de cette religion. Il portait souvent, comme d’autres chefs cacos, un insigne rouge symbole d’Ogou, dieu guerrier du vaudou.

La commune est composée d’une seule section communale de : « Rang ».
En dépit de la misère et des déboires,l’éducation est donnée dans de nombreuses écoles. On y compte 67 écoles primaires (2 publiques et 65 privées) ainsi que 4 écoles secondaires (1 publique et 3 privées).

L’économie de la population carvajalaise,à part de l’élevage,repose sur la culture des noix de cajou,des mangues et des avocats,et cette région est encore boisée.

Les Habitants de la zone exigent  à nos dirigeants  et surtout aux hommes et femmes du ministère de tourisme en place de visiter afin de lui venir en aide en dotant de la zone d’un tronçon de route reliant Cerca-Cavajal  a Rang ce qui ouvrira une porte au tourisme et qui contribuera aux développement de la zone.

Ma Copine Orie, Ben’s Palméus,Guerdes Pierre

Écrit par : Jean Staël

Juriste , Journaliste &Adm de LTP

Email : stadjy1251@gmail.com

Tel : +509 3829 8447,33264662

Tous droits réservés , 28 Septembre 2020.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE! NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES.