sam. Déc 5th, 2020

En Pennsylvanie, Donald Trump tente de refaire son retard sur Joe Biden

3 min read
Spread the love

This post has already been read 1295 times!

Kahina Sekkai

Quatre ans après avoir remporté de justesse la Pennsylvanie, Donald Trump y accuse un retard important selon les sondages. Il y a donné un grand meeting, mardi soir.
À part quelques masques dans l’assistance, difficile de faire la différence avec un meeting de 2016. Mardi soir, Donald Trump s’est rendu à Johnstown, en Pennsylvanie, pour donner le deuxième grand meeting depuis sa contamination au Covid-19. Comme la veille en Floride, le président américain a organisé ce rassemblement au pied d’Air Force One, en extérieur, pour respecter un minimum les consignes pour endiguer la propagation du virus. La Pennsylvanie est un État clé pour sa réélection : après l’avoir remporté en 2016 avec 0,7 point d’avance sur Hillary Clinton, Donald Trump y accuse un sévère retard dans les sondages, rapporte FiveThiryEight : Joe Biden mène de 7,2 points.

À voir : Donald Trump s’affiche en pleine forme pour son meeting en Floride

Sans surprise, il s’y est pris à Joe Biden, mais tout en se plaçant lui-même au coeur de l’attaque : «Je suis face au pire candidat de l’histoire de la politique présidentielle, vous savez ce que ça fait ? Ça met la pression sur moi. Vous imaginez si je perds contre un type comme ça ? C’est incroyable.» Il a répété ses critiques sur les capacités mentales de l’ancien vice-président, dont il a dit en boucle qu’il était sénile puis qu’il devait être dopé pour avoir réussi de bonnes performances : «Il n’a aucune idée de ce qu’il dit. Comment diable peut-on perdre contre un type pareil, comment est-ce possible ? Oh, je n’irai plus jamais en Pennsylvanie», a-t-il poursuivi, deux jours avant ce qui aurait dû être le deuxième débat entre les deux candidats, annulé par la Commission des débats après le refus de Donald Trump d’organiser l’affrontement à distance en raison des craintes de la campagne Biden quant à sa contagiosité. «Femmes de banlieue : allez-vous bien m’aimer ? S’il vous plait, s’il vous plait. J’ai sauvé vos satanés quartiers, ok?», a-t-il ajouté en direction d’un électorat sur lequel il avait fait forte impression en 2016 et sur lequel il compte pour sa réélection.

Autre électorat chez lequel Donald Trump doit marquer des points : les personnes âgées. Mais pas sûr qu’ils apprécient un des tweets publiés mardi : «Biden pour (p)résident», était-il écrit, à côté d’une image montrant les pensionnaires d’une maison de retraite dont sur lequel le visage de Joe Biden a été ajouté.

pic.twitter.com/wJN4zv0y8O— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) October 14, 2020

Une façon de se moquer de l’âge de son adversaire, qui n’a que trois ans et demi de plus que lui, mais qui risque de nuire chez son électorat âgé, avec lequel il est sur le fil à propos du Covid-19, leur disant d’un côté qu’ils y sont fragiles et de l’autre qu’ils ne doivent pas laisser le virus «dominer» leurs vies. En Floride, un État qui détiendra aussi la clé de l’élection, un tiers des électeurs a plus de 55 ans. Mardi, Joe Biden s’est adressé à eux, reprochant à Donald Trump sa gestion de la pandémie : «Combien de chaises sont vides le soir autour de la table à cause de sa négligence ? Combien de personnes ont le coeur brisé ? Alors qu’il donne des fêtes qui sont des foyers de propagation à la Maison-Blanche, où les républicains s’enlacent sans la moindre inquiétude, combien de vous n’ont pas pu prendre leurs petits-enfants dans leurs bras ces sept derniers mois ?».
Le 14 OCTOBRE 2020
La rédaction de Ltp !!!
Via Paris Match
Le Tout Au pluriel magazine.
Nous sommes vos yeux et vos oreilles…

Facebook Comments

This post has already been read 1295 times!

Partagez nos articles
0Shares

Supportez Nous

Translate »