mar. Oct 20th, 2020

HAÏTI POLITIQUE:L’ANCIEN SECRÉTAIRE D’ÉTAT À LA SÉCURITÉ PUBLIQUE SOU LE GOUVERNEMENT DE L’ANCIEN PRÉSIDENT JOCELEMRME PRIVERT Himmler Rébu

4 min read
Spread the love

This post has already been read 1982 times!

Répondant aux questions de nos journalistes a fait une grande lecture autour des problèmes politiques et socio-économiques que font face la République d’Haïti. Pour le colonel Himmler Rébu, cette crise a pris naissance depuis l’entame des mouvements de protestations contre l’ancien et le défunt président Jean Claude Duvalier. La misère, la surpopulation, l’insécurité grandissante et tant d’autres situations qui sont déplorables sont les suites de la chute de “Baby Doc”, a-t-il déclaré.

Questionné sur la forte appréciation de la gourde au mi-septembre, pour M. Rébu ce ne sont pas les mots du secteur économique. Peu importe le pays, la valeur de sa monnaie dépend de sa quantité de production et de sa consommation. Selon Monsieur Rébu, plusieurs citoyens de mauvaise foi dans le système financier organisent des mouvements “Gangster” en ce qui concerne surtout le système financier. Le gouvernement qui s’efforce à reprendre le contrôle financier, ces derniers veulent s’opposer, d’après les dits du colonel.

Himmler Rébu a fait un coup d’œil sur la création des Partis politiques, suite à la formation du CEP contesté par le président Jovenel Moïse. Il existe bien des personnes sincères qui ont une croyance dans le changement de l’État de la République, ils ont pour cela créer un instrument pour apporter leur contribution, a-t-il expliqué. Mais, d’autres le font comme opportuniste pour bénéficier de la subvention accordée par l’État pour les campagnes électoraux, a lâché l’ancien chef du “GREH”.

Toutefois, il a certaine doute sur le président de la République, qui n’est pas “bon bailleur”. Le président veut bien s’assurer de la présence des Partis politiques les plus influents, sinon ce sera comme les stratégies de l’ancien chef de la primature, Henry Ceant sur les plateaux du centre convention de la BRH « Se grapday kèk ap jwenn » en s’assurant que le chef de l’État organisera les prochaines élections.

Jovenel Moïse et son mandat !!!!

Le dernier paragraphe du décret électoral de 2015 est compréhensif et clair, estime l’ancien colonel. « Manda prezidan Jovenel Moïse ap bout 7 fevriye 2021 » tout en expliquant du fait que la loi n’est qu’un bout de papier rédiger, le président comme seul seigneur et maître pourra plier bagage quand il veut. « dayè nou wè msye se yon kanson fè ki pa nan rans », a-t-il ajouté.

Il reproche l’opposition qui aurait pu gagner la bataille au moment du phénomène “Pays Lock”, qui ont laissé filer la bannière de cette victoire à cause de leur manque de communication. D’après lui, ils se sont laissés prendre dans le piège des Partis réclamant “Modérés”. Le renforcement des positions non-violentes et programmatiques qui pouvaient signifier leur victoire n’étaient pas sur le papier, puisqu’ils ont été sous l’ombre de “l’opposition radicale”.

l’État actuel mené par Jovenel Moïse a une pléiade de date, qui pourrait être synonyme de sa grande chute, selon Himmler Rébu, même s’il constate que ses victoires sont éphémères. 3 novembre et le 7 février 2021 devrait faire bouger “JoMo”, même s’il n’avait pas l’intention. Monsieur Rébu révèle la situation actuelle du président qui est cahotique « Li nan yon sitiyasyon ki pi rèd, l al antre nan djab pou l sove tèt li. Se la li pran nan 3 wa », en se référant à la communauté internationale comme le soutien de Jovenel Moïse. L’international qui s’est rendu compte, trouve lui même sa porte de sortie en indiquant que la présence du G9 a diminué les homicides, dans la note du secrétaire général de l’ONU M. Guterres, explique l’ancien ministre des sports.

La conjoncture de la politique actuelle ne causera pas encore un phénomène semblable à celui du”Pays Lock” mais plutôt dans une situation de désordre total, “la liste des massacres est encore plus longue”, nous citons textuellement les dits du colonel Himmler Rébu. « Kòm l ap fini nan mi an kanmèm, paske sa l ap fè yo p ap ase ». Du fait que l’intelligence de la population n’est pas éveillée et n’offre pas une alternative valable, le Colonel a ajouté « yon bon maten n ap retwouve nou fas ak yon solisyon ke blan ap enpoze nou tout pa la fòs ».

Monsieur Rébu comme ancien et un grand savant dans le domaine de la sécurité publique, s’inquiète pour la République d’Haïti qui est au terme de perdre sa souveraineté dans les prochaines années, vue à la conjoncture actuelle laissant les crimes quotidiennes au millieu de la population haïtienne.

Maxime Louissaint.
Journaliste
PRESSLAKAY
Bon travail et
Félicitation.

Le 14 OCTOBRE 2020
La rédaction de Ltp !!!
Via presseLakay.

Le Tout Au pluriel magazine.

Nous sommes vos yeux et vos oreilles…

Facebook Comments

This post has already been read 1982 times!

Partagez nos articles
0Shares

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Supportez Nous

Translate »