octobre 28, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Le sénateur Moïse J. Charles flaire souvent les schismes, les submersions et les naufrages politiques.

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moïse Jean Charles, en dépit des assauts dont il a été victime pour sa cohérence politique, sa ligne idéologique, a su triompher des médisances de toutes sortes .

Le temps, comme toujours, vient de donner raison encore une fois au leader de la gauche haïtienne. Allez écouter les interventions des sénateurs Kelly C. Bastien et
Simon Desras Dieuseul de ce matin sur les ondes haïtiennes et vous en serez ébahis et tristes.

L’avenir politique de Jean Charles Moïse, dans le sens de la certitude, devient de plus en plus positivement irréversible!

Moïse Jean Charles savait pertinemment de quoi la traîtrise de ses coéquipiers de l’opposition politique haïtienne était capable, l’a brandi en conférence de presse et, a _toujours su choisir la bonne part, comme Marie dans la Bible !_

Ils sont légions ceux qui accusaient le leader du parti Pitit Dessalines de trop méfiant, d’égocentrique, voire de narcissisme politique, à tort.

Jean charles l’a dit et s’est maintes fois répété : « Je ne veux point mener une bataille pour _me procurer des miettes politiques, pour moi et mes compagnons de combat, mais je vise une véritable révolution, un changement de système, soit le passage d’un mode de gouvernance à un autre totalement et globalement différent du système injuste actuel._ Il parle plutôt, dans son discours politique, d’une nouvelle classe économique à faire émerger, de la répartition équitable des richesses du pays entre ses fils et filles d’ici comme d’outre-mer.

Sou tout rezo yo, depi yè, se yon sèl pawòl :
« MOY TE FOUT GEN REZON »

Genyen ki di :  » Padon Moy, nou pa t ko konprann ou ».

Je voudrais enjoindre les indécis à se repentir, du moins, à chercher à comprendre mieux ce leader socialiste Caribéen, en l’occurence, Jean Charles Moïse.

Ne persévérez pas dans l’erreur monumentale de croire à certains loups politiques camouflés en moutons qui, après vous avoir emmenés à la boucherie, se moquent de vous royalement et font leur beurre financier et politique.

_Errare Humanum est, perseverare diabolicum,_ dit le maxime latin.

_Un professeur avisé et observateur, requérant l’anonymat, un Dessalinien !_

Vendredi 30 OCTOBRE

LA RÉDACTION DE LTP !!!/
VIA FORÒM CHANJMAN
harryespoir@gmail.com
TÉLÉPHONE 48438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE.

NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES..