sam. Déc 5th, 2020

Haïti / Commémoration La première édition du festival de la patrie au Cap-Haïtien, pari gagné pour les organisateurs

2 min read
Spread the love

This post has already been read 3023 times!

À l’occasion de la commémoration du 217e anniversaire de la Bataille de Vertières le 18 novembre 2020, le « Centre Impact », entreprise spécialisée dans le Marketing et la promotion de droits humains a organisé sur le boulevard du Cap-Haïtien à la rue 29, Carénage la première édition édition du festival de la Patrie qui avait pour thème « Pote kole, Ayiti Bezwen-w ».

Ce festival s’est réalisé avec le support financier de la fondation Éric Jean-Baptiste, Père Éternel Lotto et le parti Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP) et s’est déroulé dans un contexte particulier marqué par le black-out, l’insécurité, la panique de la journée du 18 où des manifestants proche de l’opposition ont été dans la rue et surtout par le mauvais temps. Tout ceci pouvait laisser planer des doutes sur la réussite de cette activité musicale populaire.

En dépit de tous ces facteurs, des milliers de jeunes ont répondu présent sur le boulevard pour s’amuser, chanter, danser au rythme des morceaux de musique bien choisis par les Disc jockey (DJ) du moment dont Pikiliki, Greg, Sapadenn, avec les talentueux misiciens de la jeune formation musicale Cool Compas, avec l’artiste Darline Desca et surtout avec le groupe RAM.

La soirée a aussi été marqué par la présence de nombreux dirigeants et cadres du parti RDNP dont le Secrétaire général M. Éric Jean-Baptiste ayant distribué dans l’assistance le drapeau du pays (le bicolore) et des maillots avec des symboles du parti.

Dans un échange avec la foule et dans interview accordée à la presse quelques minutes avant la fin du festival peu avant minuit, l’Homme d’affaires et politicien, Éric Jean-Baptiste a fait comprendre aux Haïtiens que la Bataille de Vertières est un événement mondial qui appartient à toute l’humanité. Il a saisi l’occasion pour lancer un appel au dialogue, au dépassement de soi et à la paix.

« La date du 18 novembre ne doit pas être un moment où des Haïtiens croisent le fer entre eux. C’est le moment d’enterrer la hache de guerre, de réfléchir et de célébrer », a-t-il sensibilisé.

Notons que la première édition du festival de la Patrie au Cap-Haïtien a été marquée par un concert de feux d’artifice.

Enfin, le festival s’est terminé en beauté, sans aucun incident. La police nationale et une compagnie de sécurité privée ont assuré la sécurité des festivaliers.

20 NOVEMBRE 2020

La Rédaction de Ltp
Une Courtoisie d journal mapou-infos
Cap-haïtien.
harryespoir@gmail.com
téléphone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE.

NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES..

Facebook Comments

This post has already been read 3023 times!

Partagez nos articles
0Shares

Supportez Nous

Translate »