novembre 28, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

La conférence de presse du secrétaire général du Parti politique Pitit Dessalines, l’ancien Sénateur Moïse jean Charles, a été– on ne peut plus – explicite.

4 min read

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE.

Il l’a donnée, comme l’avait annoncé le bureau de communication de sa structure politique, à l’hôtel Le plaza au Champs de Mars. L’homme de gauche était attendu par des dizaines de journalistes.

Comme à l’accoutumée, après avoir salué la presse écrite, parlée, en ligne et télévisée, le « Bombadier du Nord » a fait le point sur les élections législatives vénézuéliennes dont il avait la mission d’observer, de superviser, sur l’invitation du CNE (Comité National Électoral) comme tant d’autres grandes figures de proue de la « gauche » du continent américain. Il a saisi cette occasion pour fustiger l’attitude « impérialiste » du gouvernement des USA qui, selon lui « a honte de la maturité politique du peuple vénézuélien, car, ils ont donné beaucoup d’argent pour boycotter ces joutes électorales ». Il a aussi dénoncé « le régime haïtien actuel qui fait tout ce que veulent les américains. Jovenel Moïse, dit-il, est un esclave ».

Avec beaucoup de précisions, il a rappelé au monde entier que tout s’était bien passé. « Il y avait, dit-il, 107 partis politiques ayant participé à ces élections et 70% ont été de l’opposition, c’est-à-dire, tout le monde y a pris part ». Le « socialiste novateur » s’est réjoui de la victoire de 67% des « enfants de Simon Bolívar et alliés (selon sa propre traduction du nom de la structure politique de la Résistance vénézuélienne) comme étant l’équivalent de « Du parti Pitit Dessalines en Haiti ». Le président Nicolas Maduro qui n’avait presque pas de pouvoir pour « redresser l’économie et faire des réformes en faveur de ses compatriotes, aura bientôt un « Parlement » pour le soutenir, a déclaré Moïse Jean Charles. Ce nouveau parlement aura à récupérer tout ce que Juan Guaido avait donné aux américains et alliés.

L’homme qui est à plus de 80% dans les sondages comme étant « le leader politique préféré des haïtiens », a montré avec déxtérité « l’incohérence » des américains qui ont dénoncé les élections à cause de leurs « intérêts économiques » et du gouvernement haïtien qui leur obéit aveuglément. « Au Vénézuela, il y a eu plus de 31% de participation et les américains ne veulent pas reconnaître ces élections. Jovenel Moïse et ses alliés déclarent que c’était une élection frauduleuse. Pourtant, dans les dernières élections en Haïti, il n’ y avait que eu 5% de participation et les américains y ont applaudi. Le prétexte de fraude électorale ne tient pas. Le système électoral vénézuélien est l’un des plus fiables au monde. Il a été conçu par les vénézueliens eux-mêmes.

Moïse Jean Charles s’est indigné sur « la recrudescence du kidnapping. L’État haïtien est complice s’il n’arrive pas à le stopper », a-t-il déclaré. Sur la récente « opération policière » au Village de Dieu, l’ex Sénateur a expliqué méthodiquement que la solution n’est pas l’exécution ou l’arrestation des chefs de Gangs. Il ne s’oppose pas au travail de la police, mais, il pense qu’on doit « couper les mains économiques et politiques » qui leur fournissent les armes et les munitions si l’on veut vraiment résoudre le problème. Il a aussi demandé au Peuple haïtien de s’opposer à toutes formes d’élections « planifiées et gagnées d’avance », car cela nous emmènera à « l’insécurité, à la corruption, à la misère… ». Sur les décrets de musèlement au droit de manifester, le leader emblématique de l’opposition donne « rendez-vous le 7/2/2021 à Jovenel Moïse, date de la fin de son mandat, rappelle-t-il ». En ce qui a trait à la dévaluation de « la gourde haïtienne », le secteur économique est bel et bien averti s’il ne veut pas connaître le même sort que l’apprenti-dictateur qui est actuellement au Palais national, le 7 février 2021. Enfin, le leader de Pitit Dessalines demande à tous les secteurs de la vie nationale de se regrouper pour en finir avec le mal de « la corruption, l’insécurité, la pauvreté, le kidnapping, la cherté de la vie, ect ».

Moutchie T. Francesca DÉSIR

LE 9 DÉCEMBRE 2020

La Rédaction de Ltp !!!
harryespoir@gmail.com
téléphone 50948438136.
LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE.

NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES..

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.