novembre 28, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Chefs non-serviteurs de la majorité, enfantillage/louage du citoyen électeur, militantisme monnayé: Trois causes de l’improductivité ou de l’inefficience du stage démocratique haïtien

5 min read

Par le professeur Antoine Nérilus

Le vocable « chef », dans son sens le plus simple fait allusion à une personne choisie, nommée, autoproclamée,élue ou imposée à la tête d’un groupe de salariés, de militants, de ministres, d’un gouvernement, d’une bande armée ou non armée, etc., pour ses qualités de meneur, et ses expériences reconnues, afin de guider le groupe, lui permettre d’appliquer avec succès une stratégie, de conduire des batailles politiques imposant une centralisation des décisions. Dans certaines sociétés, le chef est imposé par relations claniques ou tribales, sans autre critère. Dans le système dit démocratique, l’option qui l’emporte pour placer les chefs est celle du vote, truqué ou pas, dans plusieurs pays, contrées ou partis, dépendamment du domaine.

Choisir son chef par vote devrait être tel un pari sur sa confiance au projet de groupe que ce futur chef porte ou incarne pour sa société, ses suiveurs ou ses congénères, mais de nos jours, on est en face soit de la vente des votes ou du louage de ceux-ci.

« La vente des votes » consiste* à obtenir, de l’argent ou d’autres avantages perçus d’avance, de la part du candidat ou de la candidate en question, rien que pour le ou la voter le jour du scrutin, sans rien espérer en termes de travaux ou projets d’avenir pour la collectivité, dans ce cas, le votant n’a même pas de souvenir du voté, aucune idée de son bagage, de son plan économique, ni de son contenu politiques. Ces éléments ne sont d’aucune importance à ses yeux, dans la précarité dans laquelle on le place pour le tenir par les tripes, en laisse ; le voté achète et paie d’avance l’acte symbolique de se choisir le chef, qui au fait, n’est pas un chef qui sert mais qui se fera servir de gré ou de force, en s’appuyant, comme un diable griffu, sur les lois fiscales étant à son avantage, tout en rejetant toutes lois portant santé, bien-être, sécurité, éducation pour sa communauté. Et quand le votant revendique ses droits, le voté revendique son pouvoir répressif que lui confie l’appareil Étatique dans les lois qui le régissent, justes ou scélérates. Le voté, une fois arrivé au timon des affaires de l’État ne ressent aucun sentiment patriotique ou civique à contribuer à l’avancement développemental de sa société, mais s’évertue à amasser le plus d’argent possible pour pouvoir se munir de beaucoup plus de pouvoir pécuniaire dont il va abuser, même sans autorité aucune, pour achats de votes futurs, achats d’armes et/ou pour monnayer des conseillers électoraux et des agents observateurs internationaux, de grande trempe, extrêmement puissants, car la question électorale et celle du management d’État tendent horriblement et irréversiblement à devenir du pur « Business », un investissement juteux, sûr, qui permet de perpétuer sa vie politique, devenir richissimes après sa carrière et souvent ressusciter des morts ou des cadavres politiques enterrés par de mauvais agissements ou de mauvaises actions politiques, d’un côté. De l’autre, on trouve de faux-militants qui jouent avec leur avenir, en ajoutant foi, sciemment, à des promesses fallacieuses, électoralistes, floues et folles, tels des enfants en bas âge, nus, sur une cour de récréation jouant à cache-cache avec leur destin. Risibles. Ridicules.

D’autres s’en trompent de bonne foi, ce qui les rend frustrés et les détruisent parfois.

La Démocratie, en tant que régime politique, système de gouvernance, ne peut plus tenir dans la gestion politique et Économique des cités du monde, cela devient de plus en plus plausible. Elle montre jour après jour son vrai visage de déni de l’égalité et de L’ÉQUITÉ en termes de jouissance des droits socio-économiques (Jouissance totale et globale jamais effective en équité), encore moins en matière de respect des droits civils et politiques ( la vente et l’achat des élections dans le monde étant un constant alarmant et ahurissant). N’osons même pas en parler sur le plan socio-économique et culturel.

L’échec de la Démocratie se traduit partout chez ceux qui se disaient champions de ce système vieilli et stérile qui ne crée que la chamaille, la pagaille sociale, la frustration et l’indignité chez les peuples du monde entier.
Les soi-disants maîtres de la Démocratie ont non seulement chuté sur la pente descendante de ce système de gouvernance, mais présente des scènes grimaçantes en matière de respect des droits humains dans le monde, qu’on fasse allusion aux droits politiques, civils ou socio-économiques.
D’aucuns arrivent même à qualifier la Démocratie comme source d’insécurité socio-économique, politique et même patrimoniale, bref.
Cela fait plus de trois ans qu’en matière de pensée politique, l’éminent politologue haïtien, Joseph A. Gracien Jean, ainsi que le Philosophe connu Louiné Josema, tous deux haïtiens, ont montré leurs talents de théoriciens en matière de politicologie pour proposer une alternative à la démocratie : L’humanocratie construite après avoir puisé dans le Dessalinisme, doctrine politique et philosophique promouvant l’équité et le bien-être pour tous.

Les prôneurs de L’humanocratie, ses deux pionniers sus cités, entre autres, qui ont proposé comme *système de gouvernance, comme régime et philosophie politiques et économiques alternatifs à l’échec cuisant du système démocratique ou comme régime de gouvernance, semblent ne pas avoir eu tort en ce début de 21ème siècle sur l’échiquier politique du monde actuel, il est grand temps qu’on humanocratise la politique haïtienne, la sincériser, la dessaliniser, la rendre équitable, pour rompre avec tout faux semblant démocratique.

ANTOINE Nérilus, enseignant, politologue, poète et activiste politique. (Novembre 2020).

LE 12 DÉCEMBRE 2020

TOUS DROITS RÉSERVÉS
harryespoir@gmail.com
téléphone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE.

NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES..

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.