octobre 17, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Haïti RÉACTION L’EX-MINISTRE Evans Paul : « Rien ne peut justifier que l’on massacre des gens »

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ex-Premier ministre Evans Paul a appelé à l’arrêt des massacres et exprimé sa déception que ce soit les Etats-Unis, un pays étranger, qui sanctionne des crimes commis dans son pays, en réaction à la sanction infligée par le Département du trésor américain à deux anciens officiels de l’administration Tèt Kale pour violation des droits humains, en lien avec le massacre de La Saline.
« Ce qui s’est passé à La Saline, à Cité Soleil, au Pont-Rouge, au Bel-Air est tout simplement inacceptable. Il faut que cela s’arrête. Et c’est l’Etat haïtien qui doit prendre sa responsabilité. Quand je parle de l’Etat, je ne parle pas du  gouvernement actuel. Il faut que l’Etat, à travers les institutions concernées, ferme ce robinet de sang comme l’a dit Me Gourgue en1987 », a indiqué avec conviction Evans Paul, vieux routier de la politique en Haïti.

« Rien ne peut justifier que l’on massacre des gens. C’est ma position. Les gens peuvent avoir leur position politique. Il y a eu des batailles pour cela. La constitution garantit la liberté d’avoir son opinion. Personne ne peut justifier les massacres, les tueries, les persécutions », a-t-il dit
« C’est pour moi une honte que ce soit un pays étranger qui sanctionne des crimes commis dans mon pays. Je pense que ce n’est pas une bonne chose pour la justice haïtienne, pour l’image du pays », a indiqué l’ex-Premier ministre Evans Paul, soulignant que « le fait de sanctionner trois personnes ne veut pas dire que c’est la justice »

« En matière de justice, il faut établir les faits. Et pour massacrer une centaine de personnes et incendié 400 maisons, je ne crois pas que ce soit seulement trois personnes qui sont concernées. Pour moi, le dossier n’est pas forcément fermé. C’est juste une sanction morale », a déclaré Evans Paul.
« La sanction du département du trésor est l’aboutissement du système de pression qu’il y a aux USA. Il y a des organisations de défense des droits humains qui ont des financements américains. Elles connaissent les circuits pour exercer la pression. Je pense que c’est l’aboutissement du travail de ces organisations qui ont des embranchements en Haïti », a aussi indiqué Evans Paul.

Roberson Alphonse
LE NOUVELLISTE ht.

12 DÉCEMBRE 2020

LA RÉDACTION DE LTP !!!
harryespoir@gmail.com
téléphone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE.

NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES..