octobre 17, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

ACTUALITÉS|régional 7ÈMME SOMMES DE LA CARICOM-CUBA Déclaration finale

8 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La requête de l’inculpé Jovenel Moise sur « l’accompagnement solidaire des États-membres de la CARICOM pour la réalisation des élections-Dermalog », n’a pas été prise en compte

Mercredi 9 décembre 2020.

La Déclaration finale de la 7ème réunion du sommet CARICOM-CUBA

Nous, chefs d’État et de gouvernement de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) et de la République de Cuba, nous sommes réunis par vidéoconférence le 8 décembre 2020 à l’occasion du 7e sommet CARICOM-Cuba, organisé pour commémorer le 48e anniversaire des relations diplomatiques entre les quatre États indépendants de la CARICOM et Cuba et le 18e anniversaire de la Journée CARICOM-Cuba ;

Fiers de notre identité caribéenne commune et des progrès de nos relations politiques et de coopération qui ont été renforcées par nos arrangements, échanges et coordination dans les forums internationaux au profit de nos peuples, et guidés par les principes de solidarité et de complémentarité ;

Rappelant les déclarations de nos sommets de La Havane en 2002, de Bridgetown en 2005, de Santiago de Cuba en 2008, de Port of Spain en 2011, de La Havane en 2014 et de Saint Mary’s en 2017 ;

Conscients de notre besoin de travailler ensemble, en particulier dans les domaines économique et environnemental, pour le développement durable de nos nations d’une manière qui nous aide à construire des sociétés plus inclusives, plus justes et plus équitables, et à faire face à nos vulnérabilités communes en tant que petits États insulaires en développement et pays ayant des zones côtières de faible altitude ;

Profondément attristés par les pertes en vies humaines et préoccupés par les effets socio-économiques considérables de la pandémie COVID-19 et des phénomènes météorologiques dévastateurs qui ont aggravé les multiples crises auxquelles l’humanité est aujourd’hui confrontée ;

Se félicitant de l’assistance médicale fournie aux États membres de la CARICOM par le gouvernement cubain en réponse à la pandémie COVID-19

Soulignant l’importance de la mise en commun de nos efforts afin d’améliorer la productivité, les infrastructures et les liaisons aériennes et maritimes dans nos pays, et d’étendre nos liens économiques et commerciaux, par la mise en œuvre de l’accord révisé de coopération commerciale et économique CARICOM-Cuba ;

Soulignant l’importance de la consolidation de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC) en tant que mécanisme de consultation politique, de promotion de notre unité et de notre intégration régionales, et de défense de nos intérêts régionaux dans les affaires internationales et dans nos relations avec des tiers

Réaffirmer l’efficacité de la Proclamation de l’Amérique latine et des Caraïbes comme zone de paix, signée à La Havane en janvier 2014.

SONT CONVENUS DE CE QUI SUIT :

Réaffirmer que notre unité et notre intégration régionales sont fondées sur notre respect absolu des buts et principes consacrés par la Charte des Nations unies et le droit international, en particulier les principes de souveraineté, d’autodétermination, d’intégrité territoriale, de non-ingérence dans les affaires intérieures des États, de règlement pacifique des différends, d’interdiction du recours à la force ou à la menace de la force, ainsi que de promotion et de protection des droits de l’homme pour tous.

Souligner l’importance de la défense de notre unité régionale pour la préservation de la paix et de la stabilité de nos pays.

Nous nous félicitons des résultats de la 6e réunion des ministres des affaires étrangères de la CARICOM-Cuba, qui s’est tenue à Georgetown, Guyana, le 14 juin 2019, et qui a convenu de la nécessité de renforcer la coopération et d’accroître les échanges commerciaux et les investissements.

Réaffirmer notre volonté de renforcer la coopération Sud-Sud en tant qu’expression de solidarité, pour la promotion de programmes bilatéraux et régionaux, ainsi que la coopération triangulaire pour le développement, en tenant compte des priorités nationales.

Exprimer notre volonté de continuer à recevoir la coopération médicale cubaine en reconnaissance de sa contribution au bien-être du peuple caribéen ; en particulier, de ses précieuses ressources humaines qui ont été ajoutées à la lutte contre la pandémie COVID-19. Nous rejetons toute tentative de discréditer, de déformer ou de perturber l’assistance médicale cubaine, une aide importante pour la région et pour le système de santé des Caraïbes.

Partager nos meilleures expériences dans la gestion de la pandémie COVID-19 et d’autres conditions épidémiologiques communes aux Caraïbes, et évaluer l’application possible de médicaments biotechnologiques cubains innovants dans la prévention et le traitement de cette pandémie.

Reconnaître que la coopération maintenue entre Cuba et les États membres de la CARICOM dans les domaines de la santé, de la formation des ressources humaines, de la construction, des sports, de l’éducation, de la protection de l’environnement et de la réduction et de l’atténuation des risques de catastrophes naturelles, a contribué efficacement au développement et au bien-être de nos peuples.

Poursuivre la mise en œuvre du Centre pour la stimulation du développement des enfants et des jeunes ayant des besoins éducatifs spéciaux au Guyana.

Maintenir les échanges afin que l’École régionale des arts de la Jamaïque puisse commencer à fonctionner.,

Reconnaissons la promotion du tourisme durable comme l’une des clés du développement économique dans la région des Caraïbes, et convenons de renforcer notre coopération dans ce secteur, y compris la mise en œuvre du tourisme multidestination conformément aux termes du protocole d’accord entre le gouvernement de la République de Cuba et les États de la CARICOM signé lors du 6e sommet CARICOM-Cuba.

Soulignons que, compte tenu de l’ampleur de son impact, le changement climatique représente l’un des plus grands défis auxquels sont confrontées nos nations, dont les répercussions sont particulièrement graves dans les pays en développement ; en particulier dans les petits États insulaires en développement. C’est pourquoi nous nous engageons à développer nos échanges dans le cadre de la CARICOM et des agences internationales compétentes, afin d’en atténuer les effets négatifs.

Nous soulignons que l’adaptation aux effets du changement climatique constitue une priorité mondiale immédiate et urgente.

Renforcer notre coopération en matière de protection de l’environnement et d’utilisation durable de nos ressources, en particulier celles de la mer des Caraïbes. À cet égard, nous soutenons les efforts déployés par l’Association des États de la Caraïbe pour désigner la mer des Caraïbes comme « zone spéciale dans le contexte du développement durable », dans le cadre des Nations unies.

Nous nous félicitons des actions mises en œuvre conjointement par nos pays afin de réduire les risques de catastrophes naturelles et prenons note de l’accord signé entre l’Autorité de défense civile cubaine et l’Agence caribéenne de gestion des urgences en cas de catastrophe afin d’étendre et d’intégrer nos systèmes régionaux d’alerte rapide. Nous reconnaissons les efforts conjoints déployés pour former un certain nombre d’organismes de première intervention des Caraïbes, ainsi que des spécialistes cubains et caribéens à la gestion des interventions en cas de catastrophes naturelles.

Nous renouvelons notre appel en faveur d’un réexamen et d’une modification des critères actuels de « graduation » pour la réception de l’aide publique au développement, afin de refléter correctement les réalités et les besoins spécifiques des pays à revenu intermédiaire fortement endettés, en particulier les États des Caraïbes, et d’intégrer les différentes dimensions du développement durable figurant dans le programme pour 2030, étant donné que les critères actuels ne reflètent pas nos niveaux réels de développement économique et social ni les effets multidimensionnels de la pauvreté, de l’inégalité et de la vulnérabilité.

Exprimer notre profonde inquiétude quant à l’inclusion de certains États membres de la CARICOM dans les listes de juridictions fiscales non coopératives et appeler à un changement de cette approche qui a un impact négatif sur les économies des pays qui ont montré leur volonté de coopérer et de dialoguer afin de trouver des solutions mutuellement avantageuses pour les parties.

Expriment leur profonde inquiétude et leur rejet face au déclin progressif des relations de correspondant bancaire que connaissent les pays en développement, en particulier les États membres de la CARICOM, en raison des actions de réduction des risques menées par certaines des grandes sociétés bancaires internationales, qui menacent la stabilité financière des pays concernés et limitent leurs efforts pour parvenir au développement et à la croissance socio-économique.

Souligner l’importance de la réparation et de l’indemnisation, en tant qu’acte de justice, pour les dommages causés par l’esclavage, la servitude sous contrat et le génocide autochtone dans les Caraïbes.

Rejeter l’imposition de mesures coercitives unilatérales et, dans ce contexte, demander la fin immédiate et inconditionnelle du blocus économique, commercial et financier mis en place par le gouvernement des États-Unis d’Amérique contre Cuba, ainsi que la fin de la persécution américaine des transactions financières cubaines, dont l’acharnement s’est accru. Réitérer notre ferme rejet de l’application de lois et de mesures extraterritoriales, telles que la loi Helms-Burton, qui violent grossièrement le droit international et portent atteinte à la souveraineté et aux intérêts de tiers.

Exprimer notre gratitude au gouvernement de la République de Cuba pour les dispositions qu’il a prises en vue de ce 7e sommet des chefs d’État et de gouvernement de la CARICOM et de Cuba, qui s’est tenu par vidéoconférence.

Tenir le 8e sommet CARICOM-Cuba en 2023, et la 7e réunion ministérielle CARICOM-Cuba en République de Cuba en juin 2022.

Adopté en ce 8e jour de décembre 2020.

12 DÉCEMBRE 2020

LA RÉDACTION DE !!!
harryespoir@gmail.com
téléphone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE.

NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES..