LETTRE OUVERTE DE KOWALISYON NASYONAL JENÈS (KONJE) A S.E.M JOVENEL MOÏSE, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D'HAÏTI - Le Tout Au Pluriel Magazine
mai 13, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

LETTRE OUVERTE DE KOWALISYON NASYONAL JENÈS (KONJE) A S.E.M JOVENEL MOÏSE, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D’HAÏTI

4 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LA RÉDACTION DE
LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE

Port-au-Prince
PUBLIÉ LE 31 JANVIER 2021.

PORT AU PRINCE

LETTRE OUVERTE DE KOWALISYON NASYONAL JENÈS (KONJE) A S.E.M JOVENEL MOÏSE, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D’HAÏTI

Monsieur le Président de République, Kowalisyon Nasyonal Jenès (KONJE) vous adresse ses plus vives salutations et se voit dans l’extrême urgence de vous écrire pour manifester une fois de plus, ses plus profondes inquiétudes au regard de la crise politique actuelle du pays qui tend à s’aggraver le 07 février 2021.

Monsieur le Président de la République, le professeur Claude Péan relate toujours et de fait c’est un constat par plus d’un, la génération qui n’avait pas encore trente ans en 1986 est aujourd’hui à l’âge de la préretraite avec des préoccupations sérieuses. Sans bien, ni épargne, ils s’inquiètent à bon droit de la manière dont se déroulera leur vieillesse dans un pays effondré, sans avenir, sans les services de base, sans sécurité sociale, sans soins de santé de qualité disponible dans des centres de références au diagnostic fiable ; un pays qui les contraint à chaque fois de se trouver vers l’extérieur. Signes palpables de l’échec d’une classe politique qui n’a pas su bonifier l’espace Haïti avec des institutions solides, une conscience citoyenne de premier plan, des cadres mieux formés et une relève assurée. Tout cela se trouve encore, trente – quatre ans après dans nos rêves. Le rêve d’un pays riche en infrastructures de toutes sortes que nous n’avons pas su construire en plusieurs décennies de gouvernance dite « Démocratique ».

Monsieur le Président de la République, depuis votre cérémonie d’intronisation au Palais National à aujourd’hui, la situation du pays ne cesse de s’aggraver et devient de plus en plus critique tant le point social, économique et politique. L’insécurité grandissante dans toutes les villes du pays, l’inflation augmente avec la dépréciation de la gourde face au dollar, plusieurs millions d’haïtiens vivent dans l’insécurité alimentaire, aucune politique publique axée sur le bien-être social et familiale. Et, face à ce tableau sombre et révoltant, votre administration fait l’objet d’une panoplie de révélations mettant à nue la corruption, l’ignominie qui gangrène d’avantage le pays.

Monsieur le Président de la République, le non-respect des échéances électorales empêche de renouveler à temps au regard de la constitution du pays le personnel politique ; situation créant ainsi un vide institutionnel évidemment à la base de cette crise politique aiguë qui empêche le pays d’avancer.

Monsieur le Président de la République, le changement, en général, vient du constat d’un problème et surtout la volonté de le résoudre. Kowalisyon Nasyonal Jenès (KONJE) ne met pas en doute « votre volonté manifeste » d’apporter un changement réel dans le pays, mais, il faut que vous vous rendiez compte, Monsieur le Président, que n’avez pas su trouver l’antidote pour maitriser le venin de la politique et il faut l’accepter encore une fois, comme un échec à la transition dite « démocratique » qui refuse d’arriver au terminus, et qui est en réalité une « dictature ».

Monsieur le Président de la République, l’heure n’est pas aux affrontements politiques, il vous incombe de faire tout ce qui est possible au regard de la loi et de la constitution en tant que garant de la bonne marche de toutes les institutions, de prendre toutes les dispositions nécessaires afin d’éviter la répétition des situations chaotiques dans le pays.

KONJE* croit qu’un dépassement de soi est plus que nécessaire en vue de continuer à prioriser un dialogue inclusif et trouver un consensus avec tous les partis politiques et organisations de la société civile du pays pour faciliter rapidement la mise en place d’un gouvernement d’ouverture qui inspire confiance à la population et pouvant faire face réellement à la crise politique actuelle, afin d’éviter les chaos qui s’annoncent à grand pas sur le pays après le 7 février 2021, date marquant selon l’opposition politique, la fin de votre mandat constitutionnel explicité à l’article 134-2 de la constitution de 1987, amendée le 9 mai 2011.

Kowalisyon Nasyonal Jenès (KONJE) face au défi de l’heure, croit, qu’aucun sacrifice n’est trop grand quand il s’agit de la survie du peuple haïtien et espère encore, Monsieur le Président de la République, malgré tout, un nouveau départ pour ce peuple martyr.

Réginald GEDEON Coordonnateur Général
Pour authentification : 3129 – 5679 / 3100 – 7982 / 4274 – 3404.

LE 31 JANVIER 2021

LA RÉDACTION DE LTP !!!
harryespoir@gmail.com téléphone 50848438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE

NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES..