octobre 27, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Pas besoin de pointer un revolver sur un jeune professionnel pour le détruire dans un pays comme Haïti.

5 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Justin Pierre,un jeune professionnel visionnaire bourré de rêves ayant vu le jour sur le sol d’Haïti où les rêves des jeunes se réalisent accidentellement,il vivait en province avec sa tante depuis à dix ans d’âge après avoir totalement été orphelin, malgré qu’il fût né dans la capitale du pays.

Donc,il a reçu une bonne éducation de la part de sa tante et a continué ses études classiques chez les frères de l’instruction chrétienne(Cyr Guillot) et a terminé au lycée Fabre Geffrard des Gonaïves.

Ensuite,il s’est retourné dans sa ville natale pour la réalisation de ses rêves. En 2008 après le cyclone Ana and Ike,de retour d’une ville natale oubliée de son évolution,et détaché de ses amis d’enfance pour être demeuré pour un bon nombre de temps sur les toits provenciaux.

Cependant,quelques mois plus tard,il jetait son dévolu sur une princesse avec laquelle il a ensuite passé pas mal de bons moments qui ne duraient pas à la séparation physique et de l’âme.

Mais,les bons moments ne duraient pas pour longtemps,car lui et son amante ont commencé par vivre de mauvais temps,dans cet état désespéré,il a vite reçu un coup de fil téléphonique de sa marraine qui lui aurait offert une bonne nouvelle vie tout en se tâchant de lui assurer la faculté même à sa copine…

Cependant,on lui a donné conseil de se faire inscrire à l’Université Quisqueya,et il en faisait part à sa marraine avec le coût annuel. Une fois informée,elle a changé de numéro,aurait-on cru? Car, une fois de plus,il ne pouvait la rejoindre au téléphone,mais armés de cette intention,lui et sa conjointe ont participé au concours d’admission de l’UEH,au FSCH et la FIA,heureusement à eux,ils sont tous deux admis.
Incroyable,mais vrai! L’aventure cessait vite deux ans plus tard après leur admission pour avoir vu décéder sa copine. Frappé par un nouveau drame lors du séisme catastrophique du 12 Janvier 2010,ce cruel coup l’emportait à s’évanouir pour avoir été responsable de cette perte,si vrai qu’il me disait que c’était lui qui avait causé la mort de sa copine avec la considération du dialogue suivant: » Stael zanmim,m’ koz bebe a mouri  » je lui ai dit : » »kòmanw fè rive fè sa frèm? » il m’a répondu de la sorte: » Frèm jou sa li pat deside al lekòl la,m’t oblije jourel poum’ dil’ se fanm sòt li bezwen fè,sou mo sa yo poul fèm plezi li t ale,sak pi tris la,tout nan wout la l’ap dim’ yon sèl bagay: »map desann mpap monte ankò,em’ dil’ ou toujou sou ranse ». Donc,tous les gens au fond du bus se contentaient de notre conversation,arrivés non loin de la faculté à Bois-Vernard,elle m’a embrassé et m’a dit qu’elle m’aimait beaucoup. Pourtant,c’était une dernière fois que mon ami Justin allait écouter ce genre de mots.

Après le séisme il ne pouvait plus avancer,il a décidé de fermer ses dossiers à la faculté, car il ne pouvait plus faire la route seul;elle etait sa compagne depuis des années.

Mais après deux ans de lutte perpétuel il a décidé de faire des études de droits question de retourner dans la ville de ses parents.D’un coup il fait le droit,la communication sociale et la photographie,ces derniers lui donnent le droit de porter le titre de photo-journaliste. Après ces etudes il a fondé une agence de consultation juridique,qui ne pouvait pas aboutir; car il était trop jeune pour gérer une agence à l’âge de 27 ans en Haïti,beaucoup de pressions et de persécutions.

Pour les aînés,le jeunes jusristes ne doivent pas être à la tête d’une agence ; mais plus tôt un associé junior dans un cabinet. Un jour, alors qu’il revenait du tribunal de première instance,il a été témoin d’un crime,un homme allait rendu l’âme tout près de de lui par des bandits;ce qui allait basculer totalement sa vie et  tous ses rêves, car il n’est plus question de descendre dans cette zone..

Travaillant dans le collectif libre avec Vladimir Legagneur,un ami et un pfrère dont le pays a perdu,il avait décidé  de rejoindre  info du matin un magazine de son enfance,tout ne se passait pas comme prevu,car l’économie mondial allait avoir des répercussions sur son avenir dans le magazine,il ne pouvait plus agir comme il le faisait dans le temps.

Après dix ans de solitudes et de tristesses , il avait pris la décision de lier sa vie avec une jeune et belle demoiselle qui l’aimait comme personne,mais le coût de la vie va lui donner une mauvaise supprise,il allait perdre une fois de plus ce bonheur et mourrir à petit feu,un jour il  a dit ma demoiselle 《A chaque fois que je pensais  avancer dans la vie,mon passé ne me laisse jamais de le faire,cela détruit ma vie et m’empêche d’avancer,tu m’as demandé d’oublier pas vrai? Comment vais-je y arriver? Comment dois-je le faire si mon passé hante mon esprit  au jour le jour? Je n’ai jamais joué durant tout mon enfance,je ne suis jamais parti en vacances,je faisais une seule chose attendre mes parents, j’ai crié,j’ai pleuré et j’ai hurlê;alors j’ai brisé.C’est là que j’ai commencé à haïr la vie,jusqu’au moment que tu es venue dans ma vie,alors sans toi ma vie n’a plus de sens.》Donc,il a décidé de laisser cette terre ,car il ne le voyait plus sans elle…

Écrit par: Staël Jean
Juriste & Journaliste
11 Février 2021
TOUS DROITS RÉSERVÉS
Stadjy1251@gmail.com
téléphone 50938298447/33264662.
LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE.
NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES..