octobre 25, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Lettre MOCHRENHA ouverte au CORE Group.

6 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Delmas, le 18 février 2021.

Mesdames, Messieurs les Diplomates du CORE Group;

Devenue indépendante en 1804, à la faveur d’une guerre mémorable, Haïti s’est vite positionnée comme la défenseure des peuples opprimés et, par des actions éclairantes et éclairées, a inventé, avant la lettre, le concept de coopération internationale, et universalisé les droits de l’Homme ; elle a finalement poussé les prétendues nations civilisées à renoncer, après la Seconde Guerre mondiale, au système esclavagiste et colonialiste, le principal moteur de leur progrès économique.

L’étranger initié à l’épopée de la Première République Noire du Monde s’étonne donc avec raison que celle-ci puisse aujourd’hui figurer sur la honteuse liste des pays les plus pauvres de la planète et soit étiquetée par l’ONU comme « entité chaotique ingouvernable ».

Mesdames, Messieurs les Diplomates du CORE Group, la société haïtienne dans son ensemble est consciente de ce naufrage collectif. Plus encore, une masse critique de la population haïtienne s’est rendue à l’évidence que la Nation ne doit plus compter sur les grands ténors de la Communauté internationale qui composent le CORE Group, en particulier les anciennes puissances esclavagistes et occupantes, car celles-ci, depuis la geste de 1804, s’ingénient à bloquer le développement d’Haiti. L’histoire témoigne, en effet, des remontrances, des menaces, des agressions armées et des abus de toutes sortes de vos pays respectifs contre la Terre de la Liberté et des peuples. Pour ce qui concerne l’ONU et l’OEA, la population haïtienne est déjà habituée à leurs diktats aussi bien injustes qu’insensés depuis les élections présidentielles de 2006 où l’Organisation hémisphérique, appuyée par l’Organisation mondiale, avait ordonné le comptage des votes blancs et leur distribution au prorata des pourcentages de votes obtenus par les compétiteurs, dans le seul objectif de favoriser leur candidat.

Mesdames, Messieurs les Diplomates du CORE Group, la société haïtienne, à travers ses observateurs avisés, ses penseurs attitrés et ses intellectuels demeurés loyaux à la Patrie, sait comment résoudre la crise qui la ronge. D’abord, elle est parvenue à comprendre que, si elle veut sortir du bourbier, répétons-nous, elle ne doit absolument pas compter sur vous pour accomplir à sa place ce qu’elle doit accomplir elle-même et pour elle-même. Elle sait enfin, pour résumer, qu’elle doit entreprendre une grande Réforme de son système politique, ce, avant l’organisation des prochains scrutins. C’est ce projet sociétal, à savoir une Transition de Rupture pour un Nouveau Départ, qui sera confié au Gouvernement provisoire. Car, si les gouvernements provisoires qui se sont succédé depuis la chute des Duvalier ont permis une transition vers le rétablissement de « l’ordre constitutionnel » interrompu, ils ne sont toutefois pas parvenus, tout comme les soi-disant gouvernements constitutionnels, à assurer « la Vraie Transition », la Transition Systémique rêvée par les forces vives de la Nation depuis 1986, à savoir l’édification d’un système politique moderne caractérisé par une ère de justice, de liberté et de progrès. D’où la nécessité impérieuse de former un gouvernement provisoire capable d’exécuter le projet de la Refondation de l’État, pour remplacer le gouvernement en débâcle du Parti Haïtien Tèt Kale et alliés.

Le peuple haïtien exige que le Président et le Premier ministre de ce Pouvoir intérimaire soient des personnalités intègres et habitées par les lumières, la sagesse et l’intelligence. Les membres du Cabinet ministériel doivent être aussi compétents et honnêtes que le chef du gouvernement. Car seul un gouvernement vertueux sera en mesure d’appliquer les principes de la bonne gouvernance, de fuir la corruption et, ainsi, de rétablir la confiance du peuple dans les autorités étatiques.

Ce Gouvernement aura essentiellement pour missions :

1- de pacifier le pays en rétablissant l’ordre et la sécurité sur toute l’étendue du territoire national ;

2- de mettre le peuple au travail ;

3- de faciliter la tenue des procès liés à la corruption, celui du PetroCaribe en particulier ;

4- de faciliter l’organisation d’un Dialogue National Inter-haïtien sincère et inclusif comme mécanisme de refondation de l’État-nation, et donc de résolution durable de la crise systémique haïtienne et des graves problèmes conjoncturels qui en découlent et qui constituent en même temps des effets pervers d’une mauvaise gouvernance caractérisée ; cette Conférence Nationale devra engendrer deux œuvres majeures : une Nouvelle Constitution bien équilibrée et un Plan de Développement National pour au moins trente ans ;

5- d’organiser, enfin, des élections démocratiques afin de mettre en place les premières autorités du Nouvel État, en conformité de la nouvelle Charte fondamentale.

Mesdames, Messieurs les Diplomates du CORE Group, nous pouvons bien nous tromper de bonne foi au sujet de votre sincérité vis-à-vis d’Haïti dans le passé. Mais aujourd’hui, pourquoi, concernant la durée du mandat du président Jovenel Moïse, vous rangez-vous du côté des pourfendeurs de la loi, tandis que des institutions prestigieuses, avisées et réputées neutres comme le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire, la Fédération des Barreaux d’Haïti, la Fédération Protestante d’Haïti et la Conférence Épiscopale d’Haïti ont solennellement déclaré que ce mandat arriverait à terme le 7 février 2021 ? De telles institutions sont, dans vos pays, honorables et honorées. Mais ici, en Haïti, comment les considérez-vous ? Pourquoi refusez-vous de comprendre que le président Jovenel Moïse, désormais de facto, ne disposait pas, avant le 7 février écoulé, le droit de mettre en veilleuse la Constitution sur laquelle il avait prêté serment tout en promettant de la respecter ? Pourquoi refusez-vous de comprendre que, quand les pouvoirs de l’État ont tous échoué et qu’une refondation s’impose, comme c’est le cas en Haïti depuis plusieurs décennies déjà, le pouvoir revient automatiquement au peuple, qui est le souverain originaire, donc le seul habilité à concevoir et à adopter un nouveau statut pour un nouvel État avant de redéléguer sa souveraineté à de nouveaux représentants sortis des urnes ? Qui d’entre vous aurait accepté que le président de son pays s’arroge le droit de modifier la Constitution, voire de la changer sans l’accord de la population ? Nous parions que vous auriez réagi avec la dernière rigueur au nom du droit des peuples à l’autodétermination… En agissant de la sorte, vous vous associez de bon gré aux bénéficiaires et gardiens du système d’exclusion et d’exploitation des masses, allant ainsi à contre-courant de la volonté du peuple haïtien qui exige l’instauration d’un État inclusif et progressiste,.

Mesdames, Messieurs les Diplomates du CORE Group, sachez qu’Haïti, par sa destinée, est la Lumière des Nations. Ses exploits, sa grande contribution à la civilisation du monde, l’intelligence et la bravoure de ses fils et filles, ainsi que les richesses de son sous-sol évaluées à des centaines de milliards de dollars justifient ce statut. Cessez donc de soutenir l’arbitraire et la corruption, ces crimes ne resteront pas impunis. « Car le sceptre de la méchanceté ne restera pas sur le lot des justes, afin que les justes ne tendent pas les mains vers l’iniquité » (Psaume 125 :3). Maintenant, nous vous exhortons à obéir à la voix de Dieu, le Souverain Gouverneur Moral, qui vous ordonne de laisser ce peuple martyr rentrer dans sa destinée, c’est-à-dire retrouver sa vocation humaniste, libératrice et civilisatrice dans le monde.

Nous croyons avoir exprimé les pensées de la majorité silencieuse.

Veuillez agréer, Mesdames, Messieurs les Diplomates du CORE Group, nos salutations distinguées.

Pour le MOCHRENHA,

 

Sadrac Dieudonné

Pasteur, Avocat, ex-député des Gonaïves.

Président a.i.

LE 22 FÉVRIER 2021

LA RÉDACTION DE LTP !!!
harryespoir@gmail.com téléphone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE.

NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES..