À l’attention de la Fusion des sociaux-démocrates haïtiens - Le Tout Au Pluriel Magazine
avril 19, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

À l’attention de la Fusion des sociaux-démocrates haïtiens

3 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ashley Laraque

À l’attention de la Fusion des sociaux-démocrates haïtiens
Madame Edmonde Supplice Beauzile Présidente
Monsieur Rosemond Pradel secrétaire général
Mesdames et messieurs les membres du directoire

Objet : Après 13 ans de militantisme, je rends ma carte.

Très jeune j’ai eu l’opportunité de fréquenter des organisations clandestines de gauche. Ce choix m’aura d’ailleurs valu en juin 1975 mon intégration forcée au sein du corps des léopards et quelques années plus tard le 10 août 1978 mon incarcération aux cachots de fort dimanche. Après le 22 septembre de la même année, j’étais le seul et dernier prisonnier de ce sinistre endroit. Mon élargissement, le 24 décembre 1978, à 4 heures du matin, de ces cachots qui devraient sans doute me servir de tombeau, s’était fait à la faveur de la destruction programmée du bâtiment et exécutée très tôt ce jour-là.

Vous conviendrez donc que je suis tout sauf un explorateur nostalgique d’idées jeunes et de rêves inassouvis. Je suis dans tout mon être un socialiste convaincu et ce fut sans surprise que j’avais rejoint vos rangs, persuadé d’y trouver d’autres compagnons tout aussi motivé que moi à prôner le juste milieu entre une droite progressiste et une gauche pragmatique. Gauche consciente de devoir œuvrer pour une répartition plus équitable et plus juste des richesses en privilégiant l’égalité des chances.

J’ai longtemps nourri l’espoir que les partis et regroupements se réclamant de la sociale démocratie se donneraient comme objectif premier l’enseignement et la vulgarisation de la philosophie socialiste en prêchant par l’exemple. J’ai même cru que la Fusion aurait choisi d’articuler toutes ses campagnes autour d’un projet phare décliné en : Éducation, Santé, Économie. Cela aurait dû être sa marque de fabrique lui permettant de s’imposer dans tous les projets de gouvernance avec l’appui de la population.

J’ai cherché, probablement pas assez me direz-vous, sans trouver nulle trace de réalisation valant la peine d’être citée en exemple. Trace de réalisation à attribuer à l’un de nos membres ayant occupé des postes de décision au sein de certains ministères gouvernementaux . Qu’il s’agisse du ministère des travaux publics transport et communication., de la condition féminine et aux droits de la femme ou de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (secrétairie d’état à l’alphabétisation ) ou même des affaires sociales et du travail, rien mais rien n’aura retenu l’attention de la population au point où la Fusion devrait à corps et à cris en réclamer la paternité.

Concédez moi d’être de ceux qui assument l’échec de notre génération puisque nous avons soit, mal fait, pas fait, pas su faire, ou laisser faire. Et, pour cela nous sommes responsables de l’état dans lequel nous sommes !
En partant du principe qu’il n’y a pas de mauvais élèves mais plutôt de mauvais maitres ou des méthodes inadaptées, je pense qu’il serait opportun pour la Fusion de reconsidérer son mode de gouvernance et ses méthodes de vulgarisation. Toutefois, je dois reconnaitre que vous avez raison. Nos désaccords sont profonds. Ils le sont dans la forme comme dans le fond. Si profond d’ailleurs qu’ils sont irréconciliables aujourd’hui. Je me vois contraint de vous signifier par la présente ma décision de me retirer comme membre du parti. Je rends ma carte !. Pour conforter vos alliés conjoncturels, en leur donnant la garantie que dans vos rangs je ne suis plus, je me réserve le droit de diffuser cette lettre.

Je m’en voudrais de tirer ma révérence, sans vous remercier pour l’expérience qui m’aura enrichi plus que m’affaiblir dans mes convictions.

Sur ce, Mesdames et Messieurs les membres du directoire de la Fusion des sociaux-démocrates haïtiens, je vous prie d’accepter mes patriotiques salutations

Par:
Ashley Laraque.

LE 6 MARS 2021

LA REDACTION DE LTP!!!
harryespoirmichel@gmail.com telephone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE.

NOUS SOMMES VOS YES ET VOS OREILLES…