octobre 17, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Quand le président rejette la Russie et cherche l’appui de l’ONU et l’OEA contre l’insécurité

3 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand le président rejette la Russie et cherche l’appui de l’ONU et l’OEA à la PNH pour combattre l’insécurité.

Port-au-Prince , Haïti .- Les actes d’insécurité couplés au laxisme des autorités en place minent les derniers espoirs du peuple Haïtien. Les solutions avancées par le président et le premier ministre également chef du conseil supérieur de la police nationale n’ont pas eu les effets escomptés. On a toujours l’impression que les autorités n’ont pas fait assez ou n’ont rien à faire tant que c’est le peuple, la masse, des gens ordinaires, qui subissent les actes d’insécurité notamment le kidnapping et qui sont victimes des tueries dans les quartiers populaires.

Après la déroute des forces de l’ordre lors de l’opération du vendredi 12 mars à Village de Dieu, où 4 agents du SWAT et un agent de la BOID sont tombés sous les balles des bandits,  le président de la République, Jovenel Moïse s’est  adressé à l’Organisation des Etats américains pour demander de l’aide pour l’institution policière. Il a aussi formulé la même demande auprès de l’ONU.

Est-ce un aveu d’impuissance? La police et l’armée pourront- elles relever les nombreux défis auxquels est confronté le pays sur le plan sécuritaire compte tenu du fait qu’elles font face à un manque criant de matériels, d’armes ou de munitions ? Car à bien des égards,  l’aide que cherche le président Jovenel Moïse, même s’il n’a pas précisé sa nature, ne peut pas être un appui à la formation car les policiers, pour le moins qu’on puisse dire, sont bien formés notamment les unités spécialisées comme le SWAT.

Mais faut-il bien aussi se poser la question, pourquoi de nouvelles troupes étrangères sur le terrain? Il y a moins de 3 ans la MINUSTAH à la demande de l’administration de Jovenel Moise a laissé le pays au profit d’une mission technique, le BINUH,  tant souhaitée par le pouvoir PHTK.
Est-ce que cette demande de Jovenel Moise auprès de l’OEA et l’ ONU signifierait l’échec de l’administration Moïse sur le plan sécuritaire?

Une chose est claire pour le moment. La Russie a offert son aide aux autorités haïtiennes par rapport à la descente du pays aux enfers.

Lors d’une conférence de presse, le 12  mars 2021, la porte-parole du ministère des affaires étrangères de la Russie, Maria Vladimirovna Zakharova, a déclaré que la Russie ” a l’intention d’aider Haïti à rétablir la stabilité politique, à maintenir sa sécurité intérieure, à former son personnel (policiers et militaires) pour maintenir la paix et à garantir les droits de l’homme.”

La Russie se dit prête à continuer à apporter l’aide nécessaire aux Haïtiens, tant au niveau bilatéral que sous les auspices du Bureau intégré des Nations-Unies en Haïti. Malgré cette offre clairement formulée le président n’y a donné aucune suite. Au contraire, quatre jours après il a “sollicité de l’ONU un appui technique et logistique pour la PNH, afin, dit-il, de combattre le banditisme en Haïti”.

 

Via Vant Bèf Info (VBI)

LE 19 MARS 2021

LA RÉDACTION DE LTP !!!
harryespoirmichel@gmail.com telephone 50948438136

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE

NOUS SOMMES VOS YES ET VOS OREILLES…