La PNH au bord de l’effondrement, prévient Dr. Georges Michel, ancien prof d’histoire militaire - Le Tout Au Pluriel Magazine
avril 19, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

La PNH au bord de l’effondrement, prévient Dr. Georges Michel, ancien prof d’histoire militaire

3 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Léon Charles, en mission spéciale pour appuyer le referendum inconstitutionnel rejeté une nouvelle fois dimanche par la majorité des Haïtiens, n’est pas loin de partir rejoindre Raoul Cedras dans les fatras de l’histoire d’Haïti.

Le premier, après un faux coup d’état le 7 février, date du départ du pouvoir de l’arrogant dictateur Jovenel Moise, travaille d’arrache-pied pour militariser la police jusqu’à éventuellement occasionner son effondrement. Le second qui est parti mener ailleurs une vie d’ermite, après avoir sacrifié les Forces Armées d’Haïti – the real one – au profit de ses petits intérêts personnels mesquins, à la suite d’un sanglant coup d’état en 1991, ne pouvait plus continuer à goûter aux fruits du malheur allant désintégrer l’institution militaire réduite aujourd’hui à sa plus simple expression.

(LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE VIA UNE COURTOISIRE DU JOURNAL REZONÒ NÒDWÈS)–L’historien Geroges Michel a prévenu que « la police est aujourd’hui au bord de l’effondrement« , alors que les gangs armés [NDLR : par le régime de Jovenel Moise] possèdent un arsenal de guerre plus puissant que cette institution et l’armée réunies.

L’ancien professeur d’histoire militaire, journaliste et médecin a déclaré aux journalistes que « les gangs des quartiers vulnérables et anarchiques ont interrompu les lignes d’approvisionnement en munitions de guerre, ce qui met les forces de l’ordre en échec« .

La Police nationale d’Haïti (PNH) est officiellement composée de 16 000 membres pour une population d’un peu plus de 11 millions d’habitants, mais Dr. Michel a relevé qu’ »un nombre indéterminé d’officiers de police sont affectés à la protection des personnalités et des dirigeants publics« .

À cela s’ajoute la faction qui émerge au sein de la force depuis plus d’un an, connue sous le nom de Fantom 509 et décrite par les autorités de facto et hauts dirigeants de G9 an fanmi et alliés comme une « cellule terroriste », et qui a organisé des manifestations controversées au cours desquelles elle a mis le feu à des institutions et des véhicules de l’État.

La semaine dernière, la Fondation Je Klere, qui défend les droits de l’homme, s’est demandé si la PNH n’était pas soumise à un « courant fasciste » après les actes violents de certains de ses membres.

La Fondation Je Kere (FJKL) souligne que « Fantom 509 a un discours et des actions qui prônent la suprématie de la force sur le pouvoir civil, l’éducation, le droit et la justice« , a déclaré l’organisation dans un communiqué.

Elle ajoute que leurs méthodes rejettent « les droits de l’homme, la démocratie, la séparation des pouvoirs, l’État de droit, le respect de la discipline et de la hiérarchie au sein de la PNH, le droit à la propriété privée et le respect de la dignité humaine« .

Rappelons que l’opération de police ratée à Village de dieu, mettant à nu l’incompétence de Léon Charles, encore en poste et poursuivant ses dérives et autoritarisme, a coûté la vie à au moins cinq agents et a mis en évidence le manque de préparation et de ressources de la PNH face à la consolidation des gangs pro-pouvoir, selon les experts et des organismes de droits humains.

LE 29 MARS 2021

LA RÉDACTION DE LTP !!!
harryespoirmichel@gmail.com telephone 50948438136

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE

NOUS SOMMES VOS YES ET VOS OREILLES…