octobre 25, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

JOËL GABO : À la recherche de son père policier, membre de l’USGPN, disparu depuis le 3 mars 2021

3 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE VIA UNE COURTOISIRE DU JOURNAL
LE NOUVELISTE ht.

 

Sur les réseaux sociaux et dans les médias traditionnels, Joël Gabo multiplie des appels à l’aide et des cris de détresse pour retrouver son père policier, membre de l’Unité de sécurité générale du Palais national (USGPN), porté disparu depuis le 3 mars 2021. Selon le jeune homme, son père a été localisé pour la dernière fois au sous-commissariat de Portail Saint-Joseph où il s’était réfugié après avoir été victime d’une attaque armée.

« Mon père s’appelle Décilien Gabo. Il est né le 1er décembre 1963. Il est un policier agent 4, membre de l’USGPN affecté au Palais national et père de huit enfants… Le 3 mars 2021, mon père était allé à la Banque de la République d’Haïti (BRH) pour encaisser son chèque. A l’angle des rues des Remparts et des Miracles, il aurait été attaqué par des individus armés. Dans des échanges de tirs, il aurait été blessé avant de se réfugier au sous-commissariat de Portail Saint-Joseph », a rapporté mardi au Nouvelliste et à radio Magik 9 Joël Gabo, 24 ans.

À partir du sous-commissariat de Portail Saint-Joseph, Joël Gabo a perdu les traces de son père, et ce, depuis le 3 mars dernier. Selon lui, sa famille a arpenté tous les hôpitaux de l’aire métropolitaine, sans réponse.

« Quelqu’un qui avait en sa possession le téléphone de mon père nous a fait savoir qu’il allait le tuer avant de le brûler. Des informations dont nous disposons laissent croire que mon père a été livré à un groupe de bandits qui se fait appeler ‘’ Krache dife’’ par les policiers au sous-commissariat de Portail Saint-Joseph », a dénoncé Joël Gabo.

« Mon père a disparu depuis le 3 mars. La police ne s’est jamais prononcée sur sa disparition comme s’il ne faisait pas partie de la police nationale. C’est grave », s’est plaint Joël Gabo, soulignant que son père avait intégré la PNH en 2004, membre de la 15e promotion. « Il a intégré l’USGPN en octobre 2007 et a été affecté à la sécurité des présidents René Préval, Jocelerme Privert, Michel Martelly et Jovenel Moïse », a-t-il précisé.

Joël Gabo a souligné que sa famille avait été à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) pour déclarer la disparition du policier. Selon lui, la DCPJ ne les a jamais contactés ultérieurement.

« Je ne sais plus ce que je dois dire à mon petit frère et à ma petite sœur qui ne cessent de me demander des nouvelles de notre papa. Je ne sais pas comment leur dire que l’institution policière dans laquelle notre père a servi pendant longtemps l’a abandonné », a-t-il lâché en sanglots.

« Mon père est un policier honnête. Il avait déjà servi le pays dans les Forces armées et jamais on ne lui a rien reproché », a soupiré Joël Gabo, qui croit encore que son père est vivant et demande de l’aide pour le retrouver…

Robenson Geffrard
Auteur

LE 31 MARS 2021

LA RÉDACTION DE LTP !!!
harryespoirmichel@gmail.com telephone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE

NOUS SOMMES VOS YES ET VOS OREILLES…