octobre 20, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Réflexion du 9 avril 2019 ! Courtes réflexions sur le choix successif de nos dirigeants, dont les présidents, les ministres, les membres du pouvoir législatif ou judiciaire !

4 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jou pou jou, dat pou dat !

Avant de penser à diriger un pays, il faut d’abord saisir et comprendre ce qu’est une nation, quand à ses dimensions rationnelle et spirituelle. Ici, nous laissons, aux intellectuels, le soin de soutenir leurs thèses ou antithèses sur le côté physique de cette entité. Mais, nous – même, nous abordons la plus importante, la dimension spirituelle.

Une nation est une entité spiritogéographique ; géographique pour avoir un territoire, un peuple, un État…, alors qu’elle est spirituelle du fait d’avoir une âme (n’ayant habité un corps humain, cet esprit n’est pas une âme à proprement parler, c’est plutot un archange, mais on l’appelle l’âme nationale), capable d’être influencée par YAHVEH ou Lucifer.

Cette influence, divine ou maligne, dépend strictememt des prophéties bibliques qui, déjà, ont prédit l’émergence, le progrés socio-économique, la puissance militaire d’un pays. Et là, lorsqu’elle est mésinterprêtée, se joue toute l’arrogance des grandes nations corrompues, d’un peuple se croyant supérieur pour avoir été confié l’accomplissement d’une prophétie. Tel est le cas de la race blanche, notamment de la France, de l’Angleterre, du Portugal, de l’Espagne auxquelles fut confiée la vile mission d’asservir les filles et fils noirs de Jacob.

Tout comme un homme ou une femme, entités imbriquant un esprit et une enveloppe corporelle, une nation, peu importe sa taille, son développement social, sa capacité militaire, est une entité physique ou géographique vivante dotée d’une âme dont l’une des missions est de permettre la connexion des citoyens (nes) les uns les autres (dans tous les champs d’activités, intellectuelles ou non) pour le bien commun de tous. Mais cette connexion (Internet) peut être divine ou maligne. Elle est divine lorsque l’âme de la nation est influencée par Dieu, et ce dans le cadre d’une prophétie dévoilant la prospérité, tandis qu’elle est maligne quand la lampe divine s’éteint et l’obscurité spirituelle règne : ses citoyens deviennent des morts – vivants et ne sont doués que du mal. Tel est le cas d’Haïti depuis 1806, dont les filles et fils ne sont liés que quand l’intérêt est contre leur mère – patrie, que pour l’instabilité…

En plus, la gloire ou l’anonymat d’une nation dépend de l’Ordre mondial dans lequel elle évolue ; certaines sont choisies pour être grandes dans un ordre, et d’autres, anonymes dans l’autre. D’où la justesse du choix de leurs dirigeants qui donneront un résultat prévu, lié à la parole divine.

Par exemple, Haïti, pays choisi pour être la Capitale politique et spirituelle du monde dans le divin règne humain des choses, vit son désert dans le présent Ordre satanique dont Washington et Rome sont respectivement le trône politique et le trône religieux. Vivant son désert, elle est présentement dirigée par des adultérins n’ayant aucune pitié pour leurs concitoyens.

Autrement dit, c’est la nature de l’ordre dans lequel évolue Haïti, qui determine le choix de ses dirigeants ; c’est à l’ordre que revient la gloire ou non d’une nation, non à la couleur de la peau de ses citoyens.

Nos chefs sont habités de l’esprit qui préside actuellement en Haïti, et cet esprit est Belzébuth – et cela depuis la nuit du 17 octobre 1806 – qui les connecte au préjudice des intérêts de la nation. Tant qu’il y demeure, tant que la division (internet souillé) contamine la famille haitienne ; le changement de l’un ou l’autre ne servira à rien, car c’est l’esprit influencé de la nation (l’âme nationale) qui dirige, oriente l’âme de tout un chacun, dont nos présidents, nos premiers ministres, nos sénateurs ou nos députés, etc., non l’inverse. L’outcome sera commun, et cela malgré les compétences intellectuelles.

C’est l’esprit manipulateur qui doit être changé, non l’homme ou la femme. Et ce changement est pour très bientôt, car Haïti est en mode Renaissance spirituelle et télécharge son nouveau système politique divin.

Saka la k we l / Qui survivra verra !

Evintz BRILLANT.

LE 9 AVRIL 2021

TOUS DROITS RÉSERVÉS
harryespoirmichel@gmail.com telephone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES…