Le rappeur américain DMX meurt à l’âge de 50 ans. - Le Tout Au Pluriel Magazine
juin 13, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Le rappeur américain DMX meurt à l’âge de 50 ans.

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE VIA/LE MONDE DIPLOMATIC

Hospitalisée depuis le 2 avril à la suite d’un infarctus, la star du hip-hop est morte vendredi à l’hôpital de White Plains, à New York, a annoncé son avocat.
Le rappeur DMX lors d’un concert à Atlanta, en 2011. La star du hip-hop est morte vendredi 9 avril à l’âge de 50 ans.
Le rappeur DMX lors d’un concert à Atlanta, en 2011. La star du hip-hop est morte vendredi 9 avril à l’âge de 50 ans. David Goldman / AP
Le rappeur américain DMX est mort vendredi 9 avril dans un hôpital de la banlieue new-yorkaise, où il était hospitalisé dans un état critique depuis une semaine. Il avait 50 ans.

DMX, de son vrai nom Earl Simmons, l’une des grandes figures du hip-hop de la fin des années 90 et début des années 2000, avait été hospitalisé vendredi dernier après un infarctus à l’hôpital de White Plains, au nord de New York. Interrogé, son avocat Murray Richman a indiqué à l’Agence France-Presse (AFP) qu’il était mort vendredi vers 11 heures du matin, confirmant les informations de médias américains.

DMX a connu son heure de gloire à la fin des années 1990 et début des années 2000, avec des tubes comme X Gon’ Give It To Ya ou Party Up.

Auteur de huit albums, le dernier en 2015, DMX fait partie des figures les plus noires du hip-hop, exposant ses démons intérieurs dans des hymnes qui lui ont valu un succès aussi bien commercial qu’auprès de la critique.

Son premier grand single, Get At Me Dog, avec Def Jam, est sorti en 1998, tiré de son premier album en studio, It’s Dark and Hell Is Hot.

L’album s’était hissé à la première place du classement de Billboard, avec un deuxième hit, Ruff Ryders’ Anthem, marquant le début d’un succès commercial qui durera plusieurs années.

Il a eu, tout au long de sa carrière, souvent maille à partir avec la justice, avec des inculpations pour possession de stupéfiants, cruauté envers les animaux, conduite dangereuse, non-paiement de pension alimentaire, ou encore s’être fait passer pour un agent fédéral.

En novembre 2017, il avait plaidé coupable de fraude fiscale, reconnaissant avoir évité de payer 1,7 million de dollars d’impôts. Il avait été condamné à un an de prison et à restituer quelque 2,3 millions de dollars.

LE 9 AVRIL 2021

LA RÉDACTION DE LTP !!!
harryespoirmichel@gmail.com telephone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES…