HAÏTI/JACMEL Sud'est-Conflit Terrien : Des citoyens de la zone Saint Cyr à Jacmel marchent pour dire non à l'insécurité foncière dont-ils en sont victimes - Le Tout Au Pluriel Magazine
mai 13, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

HAÏTI/JACMEL Sud’est-Conflit Terrien : Des citoyens de la zone Saint Cyr à Jacmel marchent pour dire non à l’insécurité foncière dont-ils en sont victimes

3 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Munis d’une bandrole et des pancartes en mains portant leurs révendications, ont pouvait lire :  »Moun Saint Cyr ap mande jistis pou byen nou, Evens Lamarque connu sur le Sobriquet, (Baby) ak akolit li yo, vle pran pa lafòs ». En arrière plan le theck Saound Jouant des musiques engagés, bien escorter par des agents de l’UDMO, des résidents de la rue Saint Cyr ont parcouru plusieurs endroits dans la cité de Claude Bernard Craan. Pacifiquement, ce vendredi 23 avril 2021.

Dénoncer l’insécurité foncière dont ils sont victimes, ce phénomène qui devient très a la mode depuis un certain temps, à cause la faiblesse de l’appareil judiciaire qui fonctionne au plus offrant dans la juridiction.

Ces familles qui réclament justice contre le nommé  »Baby » Lamarque qui veut à tout prix s’acaparer de leurs propriétés qu’ils ont acquis selon la loi.

 » …Moun sidès leve kanpe, pou n bare volè tè ». Scandaient ils, au long de leur parcours pour demander justice aux autorités concernés.

Arriver au rond point du commissariat de Jacmel, ils ont demandé la libération du docteur Georges Greffin, arrêté par la police du sud’est, lors d’une altercation avec le policier sapeur pompier  »Baby » Lamarque le weekend dernier qui voulait exécuter une décision de justice contre la population de cette zone.

Les assoiffés de justice devant le palais de la justice de Jacmel réclament l’arrestation de l’activiste politique  »Baby » Lamarque qui parle d’une possession de neuf (09) carreaux de terre.

Ils dénoncent aussi la complicité de l’appareil judiciaire, des notaires et avocats qui fournissent des faux décisions pour voler les biens des habitants.

« Nous avons notre propriété que nous avons acheté selon la loi, nous avons rempli tous les conditions nécessaires » a déclaré le Révérend Pasteur Wilson Maitre de l’église Ebénézer de Jacmel, qui est l’un des propriétaires victimes.

Le leader religieux se dit étonner de voir des induvidus mals intentionnés viennent pour saisir leur terre qu’ils ont acheté depuis plusieurs années.

Il a rappelé aux autorités de la justice de jacmel d’une plainte qu’ils ont déposé depuis plus d’un an, qui demeure sans suites, pendant qu’une autre décision de justice donne accès avec un groupe d’individus pour déguerpir les propriétaires de leur terrain.

De son côté le commissaire du gouvernement de Jacmel Maître Lyonel Chérima, déclare que cette bataille contre le phénomène de l’insécurité foncière dans le pays, particulièrement dans le sud’est n’est pas une chose facile dans le département.

Toutefois le chef du parquet de Jacmel demande aux victimes de continuer à déposer leurs plaintes afin d’avoir beaucoup plus de provisions légales pour exercer les poursuites judiciaires.

Rappelons que ce phénomène de conflit terrien ne cesse de faire son apparition dans plusieurs zones dans le département du sud’est durant ces dernières années, certains interrogé disent craintes un bain de sang dans le chef lieu du département.

FABRICE ANTOINE
LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE JACMEL
Tel : 3746 2558 /43564400
email : antofaby03@gmail.com

LE 24 AVRIL 2021

TOUS DROITS RÉSERVÉS
harryespoirmichel@gmail.com telephone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES…