octobre 25, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Le Premier ministre a.i. Claude Joseph est clair. « Les élections ne sont pas assujetties à une question d’accord politique.

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

le tout au pluriel magazine via lakay info:

Claude Joseph : « Les élections ne sont pas assujetties à une question d’accord politique »

30/04/2021

Le Premier ministre a.i. Claude Joseph est clair. « Les élections ne sont pas assujetties à une question d’accord politique. C’est la responsabilité du gouvernement d’organiser les élections. C’est fondamental », a-t-il confié au Nouvelliste, jeudi 29 avril, dans le sillage des appels du Core Groupe, des États-Unis aux acteurs à conclure un accord politique pour avancer vers la voie des élections en 2021.

« Non, ils n’ont pas émis de telles déclarations », a répondu Claude Joseph, interrogé sur la compréhension que la tenue des élections serait conditionnée à l’obtention d’un accord politique.« Cependant, a poursuivi M. Joseph, nous croyons qu’un accord politique est extrêmement important pour organiser des élections qui ne soient pas contestées».

« Le président est la première personne à croire qu’il faut trouver un accord inclusif (…) Le fait par le président Moïse d’accepter la démission du Premier ministre Joseph Jouthe pour convenances personnelles et de me désigner Premier ministre a.i. indique qu’il y a une volonté de trouver un accord politique », a fait savoir Claude Joseph. « Le président a toujours dit que pour lui, le dialogue est permanent, que les hésitations et les réticences sont dans l’autre camp », a poursuivi le chef du gouvernement a.i, soulignant « qu’un accord politique est important pour le processus électoral et le référendum. Sur la question de l’accord politique, nous avançons ».

Interrogé sur la position commune de cinq entités politiques pour un « départ ordonné » de Jovenel Moïse, considéré comme « président de facto » depuis le 7 février 2021, le Premier ministre a.i. a indiqué que « le départ ordonné signifie que les élections seront organisées, que le président passera l’écharpe le 7 février 2022 à un autre président. C’est ça le départ ordonné », a-t-il insisté, sans faire cas de la position de ces partis de l’opposition qui affirment qu’aucune élection n’est possible avec M. Moïse dont le mandat, selon eux, a pris fin le 7 février 2021.

« Nous autres au niveau du gouvernement, nous avons donné tous les supports au CEP pour organiser les élections. Le registre électoral est fermé avec plus de 4 millions de personnes enregistrées. Le processus électoral marche à grands pas », a souligné Claude Joseph.
Par:
Roberson Alfonse
Le Nouvelliste.

LE 30 AVRIL 2021

LA RÉDACTION DE LTP !!!
harryespoirmichel@gmail.com telephone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES…