octobre 17, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

C’était la réflexion du 27 mai 2020 ! Jou pou jou, dat pou dat ! Pour mieux saisir et comprendre ! Liberté de choix d’un ange, tige de son arrogance et de sa perte

4 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

L’homme ou la femme sont des dieux, mais mortels ; quant à leur passé céleste de soumission ou de sédition, ils sont des anges incarnés doués, sur terre, de liberté de choisir le mal ou le bien. Pourtant, loin de les sauver, c’est cette liberté qui les rend mortels, puisque la terre, planète de purification ou de dernière chance, où ils auraient dû s’atteler à atteindre l’idéal de leur incarnation, devient plutôt leur sarcophage. À quelques exceptions, les esprits incarnés, hommes ou femmes blancs, noirs, ou métis, sont bernés ou trompés de thèses ou d’antithèses des générations passées, notamment de certains philosophes ou scientifiques athées. Toutefois, dit – on, toute âme est libre de choix du mal ou du bien.

Quel rapport se devrait – il entre une génération d’âmes passée et une nouvelle, qu’il ait été scientifique ou non, politicoreligieux ou non… ?

Serait – il de la servitude spirituelle et intellectuelle, si nous restions dans ces deux champs, science et religion.

Notre constat est très lamentable, voire pitoyable.

Suivre un berger politique, religieux ou scientifique est un choix << nanmoclanique >> ; c’est la position de bergerie et cosmique d’une âme (homme ou femme). Au travers dudit choix, cette dernière laisse entrevoir plusieurs éléments, dont la nature, l’identité, la prairie… Mais, d’une manière générale, on dira plutôt l’action et la parole sont des plus caractéristiques du pâturage d’un ange incarné et déterminent son ou ses bergers sur terre, c’est – à – dire dans la religion, dans la politique, dans la science…

Chers amis,
De telles assertions ne sont pas utopiques, car elles nous permettent d’analyser et de comprendre l’entêtement et l’ignorance de certaines âmes d’une génération postérieure, à adopter, quoique ridicules ou déraisonnables, des thèses ou antithèses dites scientifiques.

Si nous prenions le fameux bétiseur Darwin, grand berger scientifique et auteur de la théorie du Big Bang, comment comprendrions – nous qu’il soit suivi par autant de brebis, d’une autre génération, dans tous les champs scientifiques ?

L’homme ou la femme sont des esprits incarnés orientés malheureusement de leur passé céleste ; autrement dit, leur berger terrestre est déjà prédéterminé. C’est dans cette perspective que cette parole sacrée de Joshua (Jésus) doit être considérée :
<< […] Mes brebis reconnaîssent ma voix, elles ne suivront jamais un étranger (un berger – satan), mais s’enfuiront plutôt loin de lui parce qu’elles ne reconnaissent pas la voix des étrangers (des bergers sataniques). >>

Nombreuses sont des âmes qui comprennent et réduisent cette lumière à la religion, alors que Papa YAH, l’Omniscient, est autant le Grand berger scientifique que politique, spirituel… Par exemple, lorsqu’il dit : << Personne (aucune âme) ne peut servir deux Maîtres à la fois, l’Argent et Dieu >>, se réfère – t – il simplement à la religion ? Alors que dans toutes les activités de l’humanité, l’argent constitue son unique recherche, dans la science comme dans la politique…

Réduire l’omniprésence, l’omniscience ou l’omnipotence de YAHVEH Sabaoth à la religion, c’est mal saisir et comprendre Papa YAH, et la perte de l’humanité s’y résume ; oui, cette déchéance est due au simple fait que l’âme ne se connaisse vraiment pas, ni se saisisse dans son enveloppe corporelle et cosmique, si vrai et si lamentable que 99 % de celles qui ont déjà vécu sur terre ignorent leur Créateur, YAHVEH. C’est une véritable déception qui est principalement due à leur liberté de choix du mal ou du bien. Mais l’humanité s’incline toujours vers la méchanceté.

Choisir donc le mal (dans l’action ou dans la parole) ne saurait être que le choix d’une âme, jugée animale pour être déraisonnable ou illogique, donc non adaptée, qui, inconsciente dans une enveloppe corporelle, blasphème son Créateur, et qui se décide finalement de suivre qui (un berger) elle veut, quant à sa liberté de choix spirituel. Autrement dit, choisir la thèse d’Évolution contre celle de la Bible, donc la Création, est spirituel, non corporel ; ce choix est une décision de l’âme, et ne saurait être analysé que du point de vue spirituel.

L’humanité est spirituellement divisée, mais les savants – ignorants ne l’ont même pas remarqué ; la couleur de la peau n’a rien à y voir. C’est l’âme qui entend la voix de son berger, et cela dans tous les champs d’activités sociales, la politique, la religion, la science, etc.

Si vous êtes un (e) adepte d’une religion, d’un régime politique corrompu, telle la démo(n)cratie, d’une science athée dont l’acharnement ne s’oriente que vers la négation du Grand Architecte de l’Univers, c’est alors dire que votre grand berger est l’ennemi pour qui travaillent des sous – bergers dans tous ces champs – là.

Loin de moi, la volonté de vous changer, âme animale !

Cette réflexion s’inscrit plutôt dans une perspective d’étaler vos bétises, le cas échéant, de vous montrer que les bergers de l’autre camp vous comprennent, tout en exprimant un peu d’empathie à votre sort. Toutefois, nous demanderons à chacune d’entre vous d’être consciente de son existence dans une enveloppe corporelle, et d’être logique et raisonnable dans ses réflexions.

Bann betizè !!!

Saisissez – vous, alors vous êtes !

Haïti : lumière des nations
Capitale politique et spirituelle du monde

Evintz BRILLANT

LE 28 MAI 2021

TOUS DROITS RÉSERVÉS
harryespoirmichel@gmail.com telephone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES…