octobre 28, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

HAÏTI POLITIQUE OPINION :La Fédération Haïtienne des Petites et Moyennes Entreprises (FHAPME) se dit préoccupée

3 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Fédération Haïtienne des Petites et Moyennes Entreprises (FHAPME) se dit préoccupée par la dégradation du secteur économique provoquée par la conjoncture sociopolitique et l’insécurité grandissante qui ont vu le jour en Haïti depuis le mouvement de contestation baptisé «pays lock », lequel continue à se détériorer jusqu’à date. en conséquence, le pays se trouve dans une véritable instabilité économique sans précédent.
La FHAPME  constate que le secteur économique haïtien a fait face depuis longtemps à un ensemble de difficultés qui constituent des obstacles majeurs à son développement. c’est un enjeu majeur dont il faut prendre en compte d’autant que ce secteur représente la principale victime des turbulences politiques et des conflits entre les gangs armés.
En effet, la FHAPME fait référence à la dernière attaque armée contre une succursale de la SOGEBANK à martissant 15, dans la nuit du 20 au 21 juin 2021 et aux actes de pillage orchestrés le week-end écoulé dans les locaux du marché Titony et de KayZo dans la zone de station des gonaïves, commune de cité soleil. aussi, il convient de noter les affrontements entre des gangs rivaux qui se battent pour la conquête du territoire, notamment à l’entrée Sud de port-au-prince. à cet épisode, il faut ajouter les attaques armées perpetrées contre certains commissariats de police dans la zone métropolitaine y compris les confrontations assorties des tirs nourris survenues à Laboule 12, une zone réputée traditionnellement paisible et pacifique. Ces actes de barbarie risquent non seulement, de décourager les efforts en cours pour le redressement du marché informel et de compliquer d’avantage toute perspective portant sur la promotion des petites et moyennes entreprises, mais aussi, de produire des impacts négatifs sur la croissance economique, l’investissement et la consommation, notamment sur le système bancaire qui joue un rôle important dans l’intermédiation financière.
En consequence, la Fédération Haïtienne des Petites et Moyennes Entreprises conteste avec véhémence ces actions criminelles dans une économie déjà fragilisée pour laquelle aucun investisseur potentiel ne peut prendre des risques pour opérer sur le marché financier haïtien, voire implanter une entreprise d’affaires. Dans une telle perspective, la PHAPME  croit fortement qu’il est impossible de promouvoir le progrès et la croissance économique dans un pays où la criminalité et l’instabilité politique semblent régner de facon permanente.
La FHAPME trouve qu’il est urgent que les différentes entités étatiques prennent des mesures appropriées pour assurer les fonctions régaliennes de l’état y compris la mise en place d’un état régulateur capable d’intervenir pour maintenir l’ordre et la sécurité publique en vue de garantir un environnement macroéconomique favorable à l’investissement, au fonctionnement harmonieux du système bancaire et á la croissance.

Marie Yanick Mezile;
Présidente de la FHAPME.

LE 23 JUIN 2021

LA RÉDACTION DE LTP !!!
harryespoirmichel@gmail.com telephone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES…