octobre 19, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

SOCIÉTÉ Mes Réflexions sur l’Avenir d’Haïti. 27 Juin 2021.

3 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ecrit Par:

Père Jean-Miguel Auguste .

Je parle souvent de ma mère, mais très peu de mon père en public et à mes amis. Cela s’explique par une certaine retenue de ma part et par notre culture qui associe la tendresse presque exclusivement à la femme, aux enfants et aux vieillards.

Pourtant avant qu’il ait quitté ce monde, j’ai eu le bonheur de partager beaucoup de choses avec lui et le temps de lui dire les plus grands secrets de ma vie.

Enfant, tu m’effrayais par ta haute stature et je me sentais tout petit devant toi. En me prenant dans tes bras et me soulevant, tu faisais à ce moment, de moi, ton égal. Papa, j’ai grandi pour être un homme pareil à toi, fort et rassurant, amusant et aimant.

Ce n’est que dans ta vieillesse, que nous sommes devenus amis. C’est alors que tu m’as raconté ta folle jeunesse et tes raisons du culte voué à maman. Je me rappelle que tu m’envoyais souvent l’embrasser quand tu la remarquais triste et inquiète. Pa, j’ai embrassé manman de son vivant, couchée dans son cercueil et à la porte de son tombeau.

Papa, j’ai beaucoup appris de toi et, quand les gens et tes amis disent que je parle, marche, me comporte et réagis comme toi, tout spécialement dans les affaires et prises de décisions famaliales, je réalise alors à quel point, je suis bien ton fils et toi, mon père.

J’aimais beaucoup t’embrasser sur la joue et, à chaque fois, ta barbe me piquait. Cela m’amusait mais je t’entends encore me dire : “va lire et reviens m’en faire le résumé”. Pour toutes ces raisons et pour bien d’autres, je t’aime papa.

Vers la fin de ton voyage terrestre, il suffisait qu’on te dise « Pè Gesnè, se konsa Miguel sanble ak ou » pour te rendre heureux, souriant, détendu, bavard et généreux. Et tu leur répondais inévitablement et invariablement :  » ou wè sa tou, ou wè sa tou. » Et ceux-là d’obtenir tout de toi à ce moment. Tous mes amis ont tenté avec toi ce stratagème qui a toujours marché.

La veille de ta mort, tu as exigé de moi la promesse de ne jamais faire pleurer ma mère. Elle t’a rejoint depuis l’année dernière. Que t’a-t-elle dit? Certainement, elle t’a chuchoté à l’oreille que je l’ai beaucoup fait pleurer, mais toujours de bonheur, de joie et de fierté. Je ne l’ai jamais embarrassée, le sais-tu ?

J’honore encore ton nom, papa. Et, à ce carrefour de ma vie, je me pose toujours la même question : qu’aurait fait mon père?

Tu as toujours été pour moi un guide quand je n’étais pas certain où me rendre et quoi faire. Je me rendrai sous peu sur ta tombe te prier pour un discernement Important et capital. Tu m’as inculqué des valeurs qui me servent encore de repères et de boussole. Encore, pour toutes ces raisons et tant d’autres, je te dis BONNE FÊTE PAPA.

Si tu vois Marie, ma mère, mes frères et tous mes proches qui sont partis, dis-leur que je les aime toujours, que je n’ai pas changé et qu’ils me manquent beaucoup.

BONNE FÊTE ENCORE PAPA et, du haut du ciel, veille sur notre famille et sur moi, en particulier, ton BENJAMIN.

Que Notre Dame du Perpétuel Secours PATRONNE d’Haïti, dont la fête coïncide aujourd’hui avec celle de tous les papas haïtiens, veille sur eux, sur leurs enfants, sur leurs foyers et sur Haïti toujours.

Bonne fête à tous les Papas et Bonne fête de la Notre Dame du Perpétuel Secours à l’Eglise d’Haïti et à tous les Haïtiens et Haïtiennes. Que la Paix règne dans nos coeurs et dans nos villes par la prière de la Vierge Marie et le travail, l’intrépidité, la discipline et l’esprit de sacrifice des forces de l’ordre.

Père Jean-Miguel Auguste

+50937470865
+13473378954
miguelnov19@gmail.com

LE 29 JUIN 2021

TOUS DROITS RÉSERVÉS
harryespoirmichel@gmail.com telephone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES…