octobre 17, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Crise haïtienne-Rapport de l’OEA : PHTK, FND, CADOA se positionnent

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Photo de Hervé Noël Hervé Noël Envoyer un courriel29 juin 2021

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE VIA HAÏTI INFOS.

Crise haïtienne-Rapport de l’OEA : PHTK, FND, CADOA se positionnent 1
Le rapport de l’Organisation des États américains (OEA), loin de contribuer au dénouement de la crise, renforce la conviction des acteurs que Jovenel Moïse fait partie du problème qu’il a lui-même enfanté.

Pour le président du Parti haïtien Tèt kale (PHTK), le travail des émissaires de l’Organisation des États Américains reflète la tendance dégagée au sein de la famille politique de Jovenel Moïse et les rencontres tenues avec d’autres protagonistes sur la crise haïtienne. Liné Sainphor Balthazar qui salue les conclusions du rapport de l’OEA estime qu’aucune solution n’a été imposée aux acteurs politiques. Le numéro un du parti ayant endossé la candidature de l’entrepreneur « Nèg Bannann nan » plaide pour un accord politique afin de juguler la crise politique.

Lecture contraire du porte-parole du Front national pour la démocratie (FND) qui attend la bénédiction de l’assemblée de l’OEA sur le rapport des émissaires de l’organisation hémisphérique. L’ancien député Antoine Rodon Bien-Aimé minimise les conclusions du rapport et exige le respect des dispositions 134-2 de la Constitution constatant la fin du mandat constitutionnel de Jovenel Moïse.

Le porte-parole du Collectif des anciens députés de l’opposition et alliés (CADOA), de son côté, estime impossible la mission imposée à Jovenel Moïse par l’OEA. L’ancien représentant de la circonscription de Mirebalais considère comme une équation impossible à résoudre les points inscrits dans le document de l’OEA. Il qualifie le rapport de « Ponce Pilate » et renouvelle la position de l’ensemble des acteurs de l’opposition politique qui désapprouvent le régime du PHTK, considéré comme illégal et inconstitutionnel.

Formation d’un nouveau gouvernement, renvoi du Conseil électoral provisoire (CEP), organisation des élections générales sous le régime de Jovenel Moïse sont parmi les recommandations formulées dans le rapport des émissaires de l’OEA, à la suite d’une mission d’évaluation de la crise haïtienne le mois mai dernier.

Crise Politique OEA

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE VIA HAÏTI INFOS.

LE 30 JUIN 2021

LA RÉDACTION DE LTP !!!
harryespoirmichel@gmail.com telephone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES…