septembre 24, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

HAÏTI SPIRITUALITE SOCIÉTÉ CULTURE: Réfléchissons pour mieux comprendre

4 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ecrit Par:

Jean Wilner Iléus Louis

Bonjour Concitoyen.ne.s Haïtien.ne.s!

Il est exactement 4.07 AM au moment où je commence à rédiger cette note.
Qu’attendons-nous, pour dire que l’heure est grave! Ne sommes-nous pas en train d’être atteints du syndrome de la grenouille? La grenouille adapte sa température à celle de l’eau, tandis que celle-ci va jusqu’à 100 degrés. Que va-t-il arriver à la grenouille, lorsque sa température naturelle aura été outrepassée par celle de l’eau? Disons que la grenouille pouvait résister jusqu’à 50 degrés. Mais cela importe quoi? Puisque l’eau avance irréversiblement vers sa température d’ébullition, 100 degrés.
Cette métaphore, je l’utilise pour parler de notre situation de vie de peuple: l’heure est grave!Dans mon enfance, mes copains et moi savions jouer au koumbite:
A. Les garçons vont sarcler dans le jardin
B. Un d’entre eux reste pour moudre le maïs
C. Les filles préparent la nourriture

Nos sécateurs étaient de petit morceaux de bois

Le moulin était imaginaire. Car il suffisait de s’imaginer qu’on en tient la manche, on la tourne. Une fille vient avec un van pour vaner le maïs.

Et le maïs, c’était de la terre ramassée sous un arbre, ou un poteau qu’on s’imagine être le moulin.

La nourriture, c’est de la terre mêlée d’eau. Cela donne de la boue. C’était cette boue que les filles mettaient dans de petites assiettes, faites avec des morceaux de carton. Pour ensuite servir les koumbitiers.
On appelait cela:

Jwèt koumbit ak manje tè
Il y a un temps pour cela, dans le développement individuel de chaque ange incarné homme ou femme sur la planète, dans tel pays, dans telle ville et telle famille d’accueil.
Mais il n’en a jamais été, et ne le sera non plus, jamais, pour un peuple, une nation.
C’est pour cela que YAHVEH Dieu a créé ISH et ISHAH (Adam et Ève) en état adulte. Un adulte est responsable. Un adulte prend le temps de se dire:
1. Il est quelle heure?
2. Que dois-je faire?
3. Cela va donner quoi comme résultat?
L’humanité a donc été créée par YAHVEH Dieu en état adulte, pour qu’elle soit conscient de ses responsabilités et savoir sous l’égide de QUI travailler pour rendre la terre prospère, la fructifier et rendre compte au PROPRIÉTAIRE, le GAU, YAHVEH SABAOTH.
Un pays, en tant qu’ entité spiritogéographique doit être dirigé par des adultes. Peyi pa dirije ak timoun kap fè manje tè. Car, il va en être, sur la durée, autant des citoyens. Car nul ne peut aller au delà de l’égrégore qui assure le coiffage spirituel de sa communauté. Un président, c’est un archange dont la pensée, les paroles et l’action exercent (consciemment ou non) une influence décisive sur la vie des citoyens de son pays.
Et, comme le spirituel dispose de tout, l’état spirituel du président, en tant que premier citoyen de la nation détermine celui des citoyens. Sauf ceux qui identifient la vérité eschatologique du temps et de l’espace national et accueillent, en conséquence, une allégeance contraire. Cette allégeance fait souffrir, elle tourmente. Car, elle entraîne à s’inscrire en faut au discours rationnel qui se base sur *la réalité*. Ceux des citoyens qui se placent sous une allégeance spirituelle contraire à celle qui domine encore la réalité de leur pays savent que toute réalité (ce qu’on voit, sent et vit quotidiennement) découle d’une *vérité* (ce qu’on ne voit pas) accessible à ceux et celles qui désirent y accéder, en vue de s’en laisser guider vers la transformation de l’actuelle version de sa réalité.
Le problème d’Haïti, notre pays, ne réside pas dans le rationnel. Mais dans le spirituel. Car l’actuelle version de la réalité est l’accomplissement de l’algorithme eschatologique d’une Vérité Prophétique. Le présent est la conclusion des prémisses du passé. Et l’avenir doit être pensé à partir des prémisses du présent. Il convient alors de se demander: *Que devons-nous faire?*
La réponse est là !!!

Jean Wilner Iléus Louis, Professeur

Haïti Lumière des Nations- Capitale politique et spirituelle du monde
842021

LE 16 JUILLET 2021

TOUS DROITS RÉSERVÉS
harryespoirmichel@gmail.com telephone 50948438136

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES…