octobre 19, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Pourquoi détruire une magistrate de carrière, une juge a la cour de cassation, une femme intègre et de caractère ?

4 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Par Joab Thelot, M.A.
Avocat au Barreau de St-Marc

Au-delà des problèmes politiques et des divergences d’opinion qu’un citoyen puisse avoir avec le président Jovenel Moise, son assassinat est, somme toute, révoltant et doit être condamné avec la dernière rigueur par toutes les forces vives de la nation. Toutefois, le fait par certaines officines de se servir de cet acte odieux pour régler leur problème personnel avec d’autres personnes est abject et condamnable. Cette pratique odieuse doit révolter la conscience nationale. la légèreté avec laquelle l’assassinat du chef de l’État est traité et l’opiniâtreté de certains en vue d’avilir l’autre traduisent à la fois de l’incompétence et de la méchanceté.

Autant de raisons qui me portent, à l’instar de mon ami Yves Lafortune qui supporte toujours ceux et celles dont certains ont voulu salir l’image pour des raisons mesquines, à vouloir aujourd’hui défendre l’honneur et la dignité de l’illustre juge wendelle Coq Thelot.

En effet, dans un pays où les valeurs sont en voie de disparition, la juge wendelle Coq Thelot a toujours fait montre d’une rectitude moral sans pareil ayant pour boussole la loi et sa conscience de magistrat.

Son honnêteté, son intégrité et son professionnalisme sont un exemple à suivre et non à detruire. C’est une femme qui a consacré sa vie à partager ses connaissances avec les générations à venir tant à travers ses cours à l’Université d’État d’Haïti qu’à travers les différents tomes de son ouvrage de droit commercial ou encore à travers ses accompagnements dans la rédaction de mémoire de sortie de ses étudiants.

Comme Juge, madame Coq Thelot a toujours tranché selon ce que dicte la loi et la morale. À aucun moment de la durée, son nom n’a été associé à ceux de ces juges qui vendent la justice aux plus offrants. Alors pourquoi tout cet acharnement ? Pourquoi vouloir à tout prix détruire tant d’années d’engagement et de sacerdoces?

Alors qu’elle vient de perdre en moins d’un an de la covid-19, son époux, son beau-père (mort à cause du choc de la mort de son époux), son fils, son père, elle a fait de son mieux pour garder le cap. Alors qu’elle récupérait timidement de toutes ces épreuves, elle vient d’être encore une fois l’objet de persécutions politiques. Le président Jovenel avait décidé de sa mise à la retraite anticipée, ordonné la saisie de son passeport officiel ainsi que son passeport personnel lui interdisant de manière déguisée de quitter le pays. Elle vivait déjà toutes les humiliations du pouvoir sans pouvoir rien dire et en tant que citoyenne honnête, humble et stoïque, elle a gardé ses déboires pour elle sans que personne ne le sache.

Le comble arrive quand une fois mis sur le placet, on bondit ce dossier le jour même que la Cour Supérieur des Comptes et du Contentieux administratif (CSC/CA) a finalement eu le courage d’enrôler l’affaire opposant la juge et le pouvoir en place. Pourquoi ce timing ? Parallèlement, comment comprendre et interpréter la stratégie fallacieuse des avocats de l’État haïtien qui ont récusé les membres du collège de jugement désigné par la Cour ? Drôle! diraient certains, intelligent diraient d’autres. Mais que se cache-t-il derrière ces manœuvres machiavéliques ? questionnerait l’homme censé.

À noter que si le dossier n’est pas entendu par la cour avant le vendredi 20 juillet elle ne pourra être enrôlée qu’après octobre car la cour sera en congé judiciaire annuel. Quel complot ?

Aujourd’hui c’est le tour de la juge Wendelle Coq Thelot, au début de l’année c’était le juge Dabresil. Demain ce sera le tour à qui? Sûrement pas de ceux-la qui manient les banquettes, les vrais metteurs en scène. Même par décence, les acteurs du système judiciaire (juges, avocat, huissiers, greffiers, policiers, notaires, officiers de l’État Civil, etc. ) devraient se lever d’une même voix pour dire non. Non ! c’en est assez de ce système pourri qui détruit quiconque qu’il estime être sur son chemin!

Ecrit Par:
Me Joab Thelot
Avocat du Barreau de St Marc

LE 30 JUILLET 2021

TOUS DROITS RÉSERVÉS
harryespoirmichel@gmail.com telephone 50948438136

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES…