octobre 19, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Haïti – Insécurité : Objet de menaces, le journaliste Éloge Milfort fuit son pays

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE VIA UNE COURTOISIE DU JOURNAL
Vant Bèf Info.

Le journaliste de la Radio Métropole Éloge Milfort a laissé Haïti en toute urgence suite à des menaces sur sa vie.

Port-au-Prince, le 2 septembre 2021.- L’insécurité sous toutes ses formes qui ronge Haïti continue de pousser des haïtiens hors de leur terre natale.

Kidnappings, exécutions sommaires, violences des gangs, guerre entre gangs pour le contrôle et l’élargissement de territoires, dommages collatéraux, menaces de mort, entre autres, Haïti et particulièrement la capitale Haïtienne, connait son lot.

Certains haïtiens résistent malgré tout, d’autres n’en peuvent plus et fuient la terreur.

C’est le cas, du journaliste Éloge Milfort de la Radio Télé Métropole et membre de l’Association Haïtienne des Journalistes d’Investigation (AHJI) qui a dû fuir le pays et abandonner son travail.

Le reporteur faisait l’objet de menaces de mort, selon ce qu’il a confié à la rédaction de Vant Bèf Info (VBI).

Il recevait des appels anonymes des individus qui menaçaient de le kidnapper ou au pire des cas de le tuer, toujours selon son témoignage.

Éloge Milfort a exprimé toute son amertume de laisser son pays dans une telle situation.

Éloge Milfort a travaillé à la Radio Télé Métropole depuis 11 ans comme reporteur et présentateur d’éditons de nouvelles.

Il couvrait de grands événements, des manifestations et présentait « express 4 heures » et autres éditions d’informations à la station de Delmas 52.

Il est membre fondateur de l’Association Haïtienne des Journalistes d’Investigation (AHJI) et collaborait dans toutes les activités de cette structure. Il a aussi prêté ses services au média Vant Bèf Info (VBI).

Outre Éloge Milfort, d’autres travailleurs de la presse ont dû abandonner leur terre natale pour des raisons d’insécurité. En juin dernier le photojournaliste haïtien, Dieu-Nalio Chéry, qui travaillait pour l’Associated Press (AP) a dû quitter Haïti avec sa famille.

Cependant, d’autres qui n’ont pas eu le temps de fuir, ont été tout bonnement tués. Rappelons le cas du journaliste de la radio Vision 2000 et membre de l’AHJI, Diego Charles, exécuté, devant sa maison, dans la nuit du 29 au 30 juin 2021 en compagnie de la militante politique Marie Antoinette Duclair.

2 SEPTEMBRE 2021

LA RÉDACTION DE LTP !!!
harryespoirmichel@gmail.com telephone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES…