septembre 24, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

HAÏTI POLITIQUE OPINION RÉFLEXIONS:Il faut vraiment mériter la nation parce que demain n’est pas loin!

3 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leslie François St Roc Manigat avait une oeuvre, un discours et aussi sans doute le sens de l’Etat. C’est pourquoi il a été sévèrement combattu par les pseudos intellectuels d’une certaine gauche « droite et gauche ». Sa lumière a été sapée par la classe politique qui vit aujourd’hui encore dans la putréfaction la plus totale. L’année dernière à pareille heure, je ne pouvais pas croire aux assertions du Dr Jean Waddimir Gustinvil quand il nous disait à l’Institut de Politique Publique que nous ne sommes même pas au quart du niveau à atteindre dans le pourrissement.

Pour mériter le pays à mon avis, il faut une pensée, un discours et des actions correctes susceptibles de faire confiance et de donner l’espoir !

Ceci est un extrait du discours de Lionel Jospin, ancien Premier Ministre Français, à l’inauguration du Palais de Tokyo, une œuvre gigantesque qui devrait interpeller nos politiques qui n’ont jamais conçu, élaboré ni mis en œuvre une politique publique d’envergure, mais qui se réclament pourtant d’être les meilleurs ou les plus authentiques du pays.

« C’est un plaisir et un privilège pour moi de pouvoir, avec Catherine TASCA, ministre de la Culture et de la Communication, et Michel DUFFOUR, secrétaire d’Etat au Patrimoine et à la Décentralisation culturelle, célébrer avec vous l’ouverture du nouveau site de création contemporaine au Palais de Tokyo. Ce projet novateur, dont l’initiative revient à Catherine TRAUTMANN, est dédié aux formes multiples que revêt la jeune création. C’est une vraie réussite. Je suis convaincu que le public sera séduit, comme je le suis moi-même, par son esthétique, son audace et son ambition.
Ce site est né d’un constat fait par les artistes et les professionnels : alors que l’art d’aujourd’hui explore des territoires inédits, les musées traditionnels ne permettent pas toujours à ce mouvement de trouver sa place. Il fallait donc, à Paris, un lieu destiné spécifiquement à accueillir ces nouvelles formes d’expression.
Certes, notre capitale ne manque ni d’institutions prestigieuses, ni d’initiatives ambitieuses, publiques et privées, dans le domaine des arts plastiques. Je pense en particulier au Centre d’art et de culture Georges Pompidou, au Musée d’art moderne de la Ville de Paris, à la Galerie nationale du Jeu de Paume, au Centre national de la photographie ; je pense aussi aux nombreuses galeries qui assument un rôle essentiel dans la découverte et le lancement de nouveaux talents, aux lieux associatifs enfin, souvent animés par des artistes eux-mêmes. Je tiens à rendre hommage à tous.
Mais il manquait à Paris un lieu exclusivement dédié à la création contemporaine, un lieu qui offre aux jeunes créateurs comme au public cette liberté d’approche et de regard qui caractérise l’art contemporain. Il fallait que Paris, grande capitale culturelle et ville d’accueil des artistes, puisse disposer, pour renouveler aujourd’hui l’attraction qu’elle exerce depuis plus de deux siècles sur les  » créateurs « , d’un lieu nouveau, qui suscite des formes inédites de recherche artistique. Il fallait aussi permettre au public, qui aspire à comprendre les expressions artistiques de notre temps, mais qui est souvent éloigné des circuits des galeries, de s’associer au mouvement de l’art contemporain au sein de la capitale.»

Ceci dit, voilà pourquoi Jospin a eu raison de dire aux cours des élections qu’il a perdues face à Chirac « Je suis l’homme le mieux formé de France et c’est pourquoi la France me mérite»

Prenez note !

(1) Lionel Jospin

Yvlaf.

     LE 4 SEP 2021

LA RÉDACTION DE LTP !!!
harryespoirmichel@gmail.com telephone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES…