septembre 24, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

HAÏTI SOCIÉTÉ OPINION: Mes Réfléxions sur le nom de la Bibliothèque de Petit-Goâve. Le téléphone sonne….

4 min read
Partagez cet article
  •  
  • 65
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    65
    Partages

Bonjour, je voudrais parler à M. Dany Laferrière, c’est le Père Miguel.

C’est Dany à l’écoute.
-Un ami de Petit-Goâve m’a conté ce qui s’est passé ce week-end dans notre Ville et je voudrais…

Tu dis Père Miguel? Mais je ne vois pas encore qui tu es? Curé de Paroisse à Montreal?

Non non je suis Miguel Auguste originaire comme toi de…

Tu serais un parent de Me Yves Auguste l’ancien Ambassadeur d’Haïti aux Nations-Unions?

Oui oui je suis le fils de Madame Gesner Auguste

Madame Gesner je me souviens d’elle. Elle avait une petite école à la rue Lamarre dans la maison de Duvivier Loiseau? C’est la maman de Yaky

Yaky?

Oui oui ti Yves Auguste.

C’est mon frère ainé…

Arrête ne me dis pas que tu es Mimi?

Oui je suis Miguel…

Non non non! Mimi c’est toi?

Oui c’est moi…
-Et Man Ges et ton papa et ta soeuQue de souvenirs!

Mais moi, j’avais complètement oublié que la génération des Gégé Reid, des Loulou Desgranges, des Yves Aristilde, des Nounou Confident, des Yvon Fleurant-Gilles, des Yvon Guirand, des Ti-Yves David, des Margaret Blaise, des Dumas Cayemites, des Mirlande Manigat, des Mgr Guyr Poulard, des Claude Devieux, des Hubert de Ronceray ne me connaissent pas sur le nom de Père Miguel mais sur celui plus affectueux de Mimi…

Ainsi, dès qu’il s’agit de Petit-Goâve, je deviens tout affectif et émotionel. Je redeviens « Mimi », le dernier né des Auguste, peu importe mon âge, mes titres, mes réalisations …

De ma conversation imaginaire avec Dany, j’ai noté que l’Académicien n’était ni fâché ni bouleversé… Je l’ai trouvé seulement un peu contrarié d’avoir été la cause de ce mal-entendu…

Et Dany m’a alors prié de transmettre ce message de paix et de concorde à la population de Petit-Goâve.

Mes chers concitadins, je comprends et respecte la position de chacun dans cette question de nom à donner à la Bibliothèque Municipale de Petit-Goâve. L’appeler Dany Laferrière m’aurait grandement touché et honoré. Mais, si cette appellation devait vous diviser, je vous demande humblement de ne pas le faire.

Car il y a bien mille autres façons de m’honorer.

Avant d’être écrivain/romancier, et membre de L’ACADÉMIE FRANÇAISE, je suis un amant de la lecture. Ainsi, aimerais-je qu’à Petit-Goâve, comme partout ailleurs dans le pays, de l’enfance jusqu’à la vieillesse, que vous vous adonniez à la lecture et à l’écriture.

Je garde en mémoire le souvenir de ces hommes de lettres que furent les Menours Rigaud, les Maurice David, les Yves Auguste, les Hubert de Ronceray…tous Petit-Goâviens comme vous et moi.

Je me réjouis de savoir que 80% des jeunes de Petit-Goâve, après la philo, entreprennent toujours des études universitaire. Mais je m’inquiète tout autant d’apprendre que Petit-Goâve arrive en deuxième position pour la consommation de la bierre Prestige dans tout le pays. Cela me contrarie beaucoup, surtout que cette compagnie n’investit pas un centime en retour dans les systèmes sanitaires et éducatifs de la ville.

Voilà quelque chose à laquelle le Front devrait s’attaquer.

J’apprécie de tout coeur les sentiments de respect et d’affection exprimés par beaucoup à mon égard ces jours derniers. Mais, de grâce, n’utilisez pas votre support à ma personne pour régler vos comptes avec vos adversaires.

Moi, Dany, je ne me connais pas d’ennemis. Je suis un ami de l’Humanité. Tout ce vacarme empêche les gens surtout les jeunes de lire et d’écouter…Le nom de la Bibliothèque Municipale importe peu. Que l’endroit soit agréable à la lecture et que les livres soient bons et retournés à chaque occasion…

Apprenez à lire, mes chers concitadins, avec les yeux et avec le coeur, avec l’esprit et avec la bouche. On ne sait jamais, peut-être qu’un jour vous serez Députés ou Sénateurs alors vous ne serez ni muets comme une carpe, ni spécialistes des « fly ».

La lecture civilise, elle stimule et retarde le vieillissement du cerveau, augmente l’imagination et les connaissances, accroît le vocabulaire et la capacité de réfléchir, de penser, de se maitriser et d’analyser. Les bienfaits de la lecture, mes amis, sont multiples. Elle procure même une certaine joie, un certain bonheur et une CULTURE CERTAINE.

Ainsi, devrait-on avoir dans toutes les institutions scolaires, dans toutes les villes et sections communales, dans toutes les maisons, une BIBLIOTHÈQUE grande ou petite. L’accès à la lecture doit être une priorité nationale et familiale, comme me le répète souvent mon jeune ami et admirateur M. Midley Joseph, un haut cadre de la Bibliothèque Nationale, dont le rêve est de doter tout le Pays de BIBLIOTHÈQUES.

Alors, mes amis de Petit-Goâve, de partout et du monde entier, lisez pour vous former. Lisez pour rester jeunes. Lisez pour vous enrichir. Lisez pour comprendre les choses et les gens. Lisez pour avoir de meilleures chances de réussir votre vie tant sur le plan social, économique et spirituel.

La lecture vous ouvrira les portes de certains univers et même celles de la SAGESSE et des ARCS-EN-CIEL.

Père Jean-Miguel Auguste

+50937470865
+13473378954
miguelnov19@gmail.com

LE 13 SEPTEMBRE 2021

TOUS DROITS RÉSERVÉS
harryespoirmichel@gmail.com telephone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES…

Laisser un commentaire