Le Tout au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Haïti Essence : combien de gorgées pour avaler la nécessaire pilule

2 min read

Le tout au pluriel magazine via une courtoisie du journal
lenouvelliste.com

Le gouvernement a décidé ce mardi 7 décembre d’annoncer enfin l’ajustement à la hausse des prix des produits pétroliers. Les nouveaux prix entreront en application vendredi. Le temps pour toutes les stations à essence de modifier les réglages de leurs

Jovenel Moïse avait reculé. Tous les premiers ministres, depuis Jack Guy Lafontant, avaient préféré jouer la prudence. Mais le jeu forçait à couper.

D’un côté, le pays s’épuisait à financer la consommation de tous les consommateurs, et de l’autre, la communauté internationale refusait d’aider un pays qui avait 40-50 millions de dollars à brûler chaque mois dans les vapeurs d’essence et la production d’électricité qui ne permettait de ne rien produire.

Ces derniers temps, non seulement le pays finançait les importations de carburants, subventionnait la consommation, mais en plus, il permettait à des petits malins de faire leur beurre sur l’essence. Les profiteurs du marché noir ont fait mentir le dicton qui laisse croire que “machann gaz pa souse dwèt”. Les vendeurs d’essence de tout calibre à 600-750-1000 gourdes le gallon se sont léchés les babines, les doigts et ont bu l’eau de leur bain tant les profits étaient juteux, délicieux et astronomiques.

Le pays attend de voir la réaction des uns et des autres avec cette nouvelle tarification qui permet à la gazoline de devenir pour la première fois dans l’histoire récente le produit pétrolier le moins cher du marché. Le diesel et le kérosène sont en train de devenir obèses. Qui va payer ?

On attend de voir, même si ces dernières semaines les Haïtiens ont intégré le coût de la rareté sans aucun bénéfice pour le pays et compris — peut-être — que toute normalisation doit passer par une révision à la hausse, compatible avec les prix pratiqués sur le marché international.

Il y a des dizaines de mesures d’accompagnement qui sont attendues. Le gouvernement sera-t-il à la hauteur des attentes pour faire passer la pilule ? Là encore il faut attendre et voir.

La communauté internationale qui encourage l’ajustement depuis trois ans va-t-elle voler au secours du malade Haïti ? On attend de voir si l’essence consumera Ariel Henry ou lui donnera les moyens de se propulser dans de nouvelles aventures.

LE 8 DÉCEMBRE 2021

LA RÉDACTION DE LTP !!!
harryesmichel344@gmail.com téléphone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES…