sam. Fév 22nd, 2020

Le tout au pluriel

Magazine socio-culturel

301 secousses sismiques ont été enregistrées durant les 12 mois de l’année 2019 en Haïti, selon ce qu’informe le directeur du Bureau des mines et de l’énergie, Claude Prépetit.

2 min read
Spread the love

Avec des magnitudes variant de 1 à 4.8 sur l’échelle de Richter, ces secousses ont été observées sur le territoire national, d’après le bilan annuel du bulletin sismique du Bureau des mines et de l’énergie. Dans la foulée, 4 départements – Ouest, Sud-Est, Nord-Ouest et Nippes – demeurent les plus touchés par ses petites secousses avec un taux de 80 % de la totale enregistrée.

Parmi ces centaines de secousses, les deux séismes avec les plus fortes magnitudes (4.8) ont été enregistrés au sud de Bombardopolis dans le département du Nord-Ouest et au sud de l’Ile-à-Vache dans le département du Sud, selon les précisions de l’ingénieur Claude Prépetit, dans des propos rapportés par Le Nouvelliste.

Dans ce qu’il appelle une présentation théorique, l’ingénieur géologue n’écarte pas les possibilités de tsunami en Haïti. Il s’avère que les 42 % de petites secousses enregistrées dans les eaux territoriales haïtiennes auraient pu provoquer des tsunamis si leurs magnitudes dépassaient le niveau de 6.5 et que leurs profondeurs étaient à moins de 50 kilomètres.

Monsieur Prépetit a souligné la disponibilité d’une étude de microzonage sismique réalisée dans 5 communes de la région métropolitaine après le séisme du 12 janvier 2010, sur le site du MTPTC. Par ailleurs, l’ingénieur exprime tout de même ses craintes par rapport à la mise en quarantaine par la population des informations concernant la sismicité locale.
Via Loop News

Harry Espoir Michel Pour @Le Tout Au Pluriel Magazines socio culturel


Spread the love