sam. Fév 22nd, 2020

Le tout au pluriel

Magazine socio-culturel

Changement climatique : l’avenir s’annonce plus difficile pour les pays exposés à l’effet de la variation du climat

2 min read
Spread the love

Comme une foudre qui tombe sur une surface dont son impact cause des dégâts presque irréparables, L’australie cette année a connu un scénario de type pareil.

En effet, le pays considéré comme le sixième continent du monde (de part l’immensité de sa superficie), a connu le mois dernier, une épisode tragique d’une ampleur inégalée, dont les images circulant sur le net font état de vastes brasiers comparables peut-être à la géhenne décrite dans la bible, par rapport à son intensité. Selon les experts, ce phénomène est d’ordre climatique.

En effet, l’horreur des incendies ont permis l’extinction de près d’un milliard d’espèces d’animaux rares pour la plupart ( dont seul l’Australie en possédait). En plus de ça, ces feux ont causé la mort de plus d’une vingtaine de personnes, selon les autorités du pays, qui parle aussi de centaines de bâtis détruits.

Malgré tous les efforts consentis par les responsables australiennes avec l’aide de l’international, les conséquences des brasements auraient été beaucoup plus dramatiques, si la météo ne s’était pas mêlée de la partie.

En effet, de fortes pluies qui ont déversées cette semaine sur les villes australiennes ont adouci la peine de la population et des soldats du feu, qui ont déployés des grands moyens pour circonscrire les feux; même si d’un autre côté, l’abondance des pluies pourront causées la pollution des sources d’eaux avoisinantes, craignent les autorités d’État du pays.

Cette situation que connaît l’Australie n’est pas unique dans le monde. En effet, d’autres pays ont déjà connu des catastrophes de ce genre. Haïti par exemple à déjà subi les affres de cet dérèglement climatique à travers des cataclysmes majeurs dans le passé, preuve que cette question n’est pas un jeu d’enfant.

Le changement climatique de l’avis des cadres de la Banque mondiale, ” constitue une grave menace pour le développement dans le monde “. ” 100 millions de personnes supplémentaires pourraient basculer dans la pauvreté, à cause du phénomène “.

De plus, l’impact financier relatif aux pertes causées par ce changement est colossal : 520 milliards de pertes annuelles pour les dépenses de consommation dans le monde. Il faut ajouter à ce bilan, 7 millions de décès prématurés dû à la pollution atmosphérique.

Par Ralph Thierry Cadet


Spread the love