sam. Jan 25th, 2020

Le tout au pluriel

Magazine socio-culturel

Pour connaitre la valeur de la vie et l’importance du temps, demande à quelqu’un qui a perdu un être cher lors du seisme du 12 Janvier 2010 <>.

1 min read
Spread the love

Aujourd’hui marque le 10e anniversaire de ce drame à nul autre pareil qui a dévasté le pays tout entier. Un mardi qui ne fut ni gras ni maigre, mais qui fut chargé d’amertume et qui avait causé la disparition de pas mal ressources humaines et matérielles nan lakou lakay. 12 Janvier 2010, une dâte qui, en un clin d’oeil, semait la terreur et deuil sur l’île toute entière laissant un goût amer aux lèvres de plus d’un, et leur traumatisant depuis. En revanche, tout le monde croyait que la tragédie du 12 Janvier aille réveiller la conscience ensommeillée chez tout haitien. Malheureusement c’était bien compté mal calculé; puisque le tremblement de terre du 12 Janvier, à ce qu’il me paraisse, a rapistolé davantage la torpeur qui nous y habite depi lè ti konkonb tap goumen ak berejèn pour ne pas dire depuis la nuit des temps.

Somme toute, j’aimerais, en cette journée de commémoration, renouveler mes sympathies aux familles des victimes du 12 Janvier 2010 tout en continuant à plaidoyer en leur mémoire une condition de vie meilleure en Haiti et un pays doté de bonne structure, infrastructure et construction qualitatives sous l’égide d’un Etat solide et fort.

Votre ami et serviteur,

Kenol Claude

LeTout Au pluriel mag


Spread the love

Laisser un commentaire